L’élection présidentielle de 2022, Xavier Bertrand "y pense", mais...

Politique

Toute L'info sur

Elections présidentielles

POLITIQUE - Le président de la région des Hauts-de-France, Xavier Bertrand, a affirmé jeudi soir qu'il "pensait" à l'élection présidentielle mais que sa candidature dépendrait de sa victoire aux élections régionales, qui auront lieu un an auparavant.

Xavier Bertrand a beau l’avoir assortie de précautions, la petite phrase a tout de même été lâchée. Jeudi soir dans la nouvelle émission politique de France 2, le président de la région des Hauts-de-France a été interrogé sur ses ambitions en vue de l’élection présidentielle de 2022 et, de fait, il n’a pas dit non. "J’y pense, mais y penser ne suffit pas", a-t-il en effet déclaré. Avant de tempérer ainsi son propos : "Le problème de la présidentielle, ce n’est pas de savoir si on veut être candidat, mais si on sera un bon président. Et pour cela, il faut être préparé, avoir les solutions aux problèmes des Français, avoir un projet global, une vision et une équipe. Car un homme seul ne peut pas réussir."

Lire aussi

Celui qui a quitté le parti Les Républicains en 2017 pose, du reste, une condition à cette éventuelle candidature nationale : être réélu à la tête de sa région en 2021. "Si six millions de personnes ne souhaitent pas que je continue, je n’ai aucun crédit pour être candidat à l’élection présidentielle, c’est une évidence", a-t-il argué. Enfin, Xavier Bertrand a tout à fait exclu l’hypothèse de se plier à une éventuelle primaire pour désigner le candidat unique de la droite, jugeant que ce mécanisme "crée un filtre" qui "vous enlève forcément une part de liberté". "Je ne sais pas si tout le monde est vacciné mais moi je le suis", a-t-il ajouté, précisant qu’en cas de défaite en 2021, il renoncerait non seulement à la présidentielle, mais à tout autre mandat politique.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter