L'"emprunt patriotique" du FN sera rémunéré à 3%... mais comment est-ce possible ?

L'"emprunt patriotique" du FN sera rémunéré à 3%... mais comment est-ce possible ?

DirectLCI
ARGENT - Le Front national a appelé ses militants à prêter de l'argent au parti pour financer les campagnes de ses candidats aux prochaines élections européennes. Il leur garantit un placement rémunéré à 3% sur douze mois.... mais à condition que les résultats électoraux ne soient pas catastrophiques.

Depuis la fermeture de ses comptes bancaires et devant le refus des banques de leur prêter de l’argent, le Front national a besoin de liquidités. Il fait donc appel à ses militants et lance un emprunt patriotique. "Vous pouvez nous apporter une aide indispensable en participant vous aussi à l’emprunt patriotique. (…) En prêtant au Front national, vous obtiendrez 3% d’intérêts, une rémunération exceptionnelle pour un placement sans risque" indique la présidente du parti Marine Le Pen dans un message vidéo posté jeudi sur Twitter.

75.000 euros prêtés = un dîner avec Marine Le Pen

En effet, le Front national s’engage à récompenser les prêteurs en leur garantissant un taux attractif de 3% sur douze mois soit bien mieux que la plupart des placements bancaires actuels. Ainsi, si un militant prête 10.000 euros, il se verra un an plus tard remboursé 300 euros supplémentaires par le Front national. En plus de cet avantage financier, ils bénéficieront d’une "reconnaissance personnelle". Chaque prêteur recevra une lettre de remerciements signée de la main de Marine Le Pen ainsi qu’un certificat nominatif témoignant de la reconnaissance du Front national. Ceux en mesure de donner plus de 15.000 euros seront invités à un événement de prestige en présence de Marine Le Pen. Au-delà de 75.000 euros, ils auront l’opportunité de rencontrer personnellement Marine Le Pen à l’occasion d’un dîner privé. A noter, le montant du don minimum est de 1.500 euros. Impossible de prêter moins.  Contrairement aux dons, les emprunts accordés aux partis politiques ne sont pas soumis à la limite de 7.500 euros. 

Un placement dépendant des résultats du FN aux élections européennes

Le prêt est-il risqué ? Comment le parti s’engage-t-il à donner à tous ses prêteurs plus que ce qu’ils ont déboursé ? Le trésorier du parti, Wallerand de Saint Just, a expliqué à LCI : "Le Front national emprunte. Ensuite il prête aux candidats avec un taux d’intérêt à 3% ; il est obligé sinon cela serait considéré comme un don illégal. De leur côté, les candidats déclarent ces intérêts dans leurs dépenses électorales, ils sont inscrits dans les comptes de campagne." Ainsi, si le Front national obtient plus de 3% aux prochaines élections européennes, l’Etat lui remboursera ses frais de campagne, et le parti sera lui-même en mesure de rembourser les sommes prêtées, intérets compris. Les remboursements se feront en juin ou décembre 2018, selon le moment où les prêts ont été effectués. Lors des dernières élections européennes, en mai 2014, le FN avait recueilli 24,86% des suffrages. 

Obtenir un prêt des banques ? "Sans aucun espoir"

Wallerand de Saint Just pense que pour les prochaines élections, qui verront pour la première fois l’apparition de listes nationales, le montant maximal des dépenses que l'Etat pourrait rembourser aux partis "atteindra les 8 à 10 millions d’euros". Encore faut-il que le parti réussisse à se faire prêter cette somme, et le trésorier du FN est plutôt défaitiste. Pour disposer de liquidités plus importantes, le Front national a tout de même contacté des banques pour essayer d’obtenir un prêt, "mais sans aucun espoir". 


Le Front national avait déjà lancé un emprunt patriotique pour financer la campagne de ses candidats aux dernières élections législatives. Mais le trésorier du parti n’a pas voulu nous révéler combien d’argent avait été prêté.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter