Le gouvernement veut prolonger l'état d'urgence jusqu'au 15 juillet

DirectLCI
TERRORISME - Le gouvernement a proposé ce samedi, en conseil des ministres, de prolonger l'état d'urgence jusqu'au 15 juillet 2017. Le projet de loi sera ensuite débattu à l'Assemblée puis au Sénat.

Jusqu'à quand ? En vigueur depuis les attentats du 13 novembre 2015,  l'état d'urgence devrait se poursuivre encore plusieurs mois. Le gouvernement a en effet demandé ce samedi, à l'issue d'un conseil des ministres exceptionnel, sa prolongation jusqu'au 15 juillet 2017, a annoncé le Premier ministre Bernard Cazeneuve. "Cette nouvelle prolongation est absolument indispensable pour assurer le plus haut niveau de protection possible à nos concitoyens", a-t-il déclaré.


Ce projet de loi sera ensuite débattu à l’Assemblée mardi avec pour objectif  une adoption définitive du texte dès jeudi par un vote au Sénat. Le but : éviter une rupture de l'état d'urgence, qui s'interrompra sinon automatiquement autour du 22 décembre, quinze jours après la démission du gouvernement de Manuel Valls comme le prévoit la loi, a précisé Pascal Popelin. 

Le nouveau gouvernement décidera ou non de son maintien

Une prolongation jusqu'au 15 juillet permettra "d'enjamber" l'élection présidentielle d'avril-mai et les élections législatives de juin afin de laisser le soin à un nouveau gouvernement et une nouvelle assemblée de décider, ou non, d'une sortie de l'état d'urgence. 


De son côté le président de la commission des lois du Sénat Philippe Bas (LR) s'est prononcé en faveur de la prolongation jusqu'au 15 juillet, jugeant "nécessaire de laisser le temps au prochain président et au prochain gouvernement d'apprécier la situation et d'assurer la continuité de l’État". Ce sera la cinquième prolongation de l'état d'urgence. La dernière était d'une durée de six mois et avait été entérinée après l'attentat de Nice le 14 juillet. 

Lire aussi

En vidéo

La fin de l'état d'urgence pas à l'ordre du jour

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter