L'humeur de Bachelot : "Notre démocratie souffre surtout de la toute-puissance de l'exécutif, écrasant le rôle du parlementaire"

L'humeur de Bachelot : "Notre démocratie souffre surtout de la toute-puissance de l'exécutif, écrasant le rôle du parlementaire"

L'HUMEUR DE BACHELOT - La réforme constitutionnelle impactera les relations des parlementaires avec les électeurs.

L'époque où les parlementaires pouvaient avoir de simples échanges avec les électeurs est révolue. Edouard Philippe a présenté mercredi les grandes lignes de la réforme institutionnelle. Parmi les premières mesures annoncées, 15% des députés seront désormais élus à la proportionnelle et il y aura 340 circonscriptions électorales au lieu de 577. Le député serait-il une espèce en voie de disparition ?

Ce jeudi 5 avril 2018, Roselyne Bachelot, dans sa chronique "L'humeur de Bachelot", nous parle de la réforme des institutions. Cette chronique a été diffusée dans La République LCI du 05/04/2018 présentée par Julien Arnaud et Roselyne Bachelot sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 9h, Julien Arnaud sera aux commandes de ce grand talk d’opinion, avec à ses côtés Roselyne Bachelot pour trois heures de débat et de polémique.

Toute l'info sur

La République LCI

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la France a rapatrié plus de 20.000 personnes bloquées au Maroc

Joséphine Baker : quand un cercueil (presque) vide entre au Panthéon

EN DIRECT - Présidentielle : la décision d'être candidat n'a "pas été facile", affirme Eric Zemmour

Paris : une professeure du lycée Montaigne violemment agressée en plein cours par un élève

Covid-19 : plus de 10.000 patients hospitalisés, "la situation est en train de s'aggraver", annonce Olivier Véran

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.