L'humeur de Bachelot : "Notre démocratie souffre surtout de la toute-puissance de l'exécutif, écrasant le rôle du parlementaire"

L'humeur de Bachelot : "Notre démocratie souffre surtout de la toute-puissance de l'exécutif, écrasant le rôle du parlementaire"
Politique

Toute L'info sur

La République LCI

L'HUMEUR DE BACHELOT - La réforme constitutionnelle impactera les relations des parlementaires avec les électeurs.

L'époque où les parlementaires pouvaient avoir de simples échanges avec les électeurs est révolue. Edouard Philippe a présenté mercredi les grandes lignes de la réforme institutionnelle. Parmi les premières mesures annoncées, 15% des députés seront désormais élus à la proportionnelle et il y aura 340 circonscriptions électorales au lieu de 577. Le député serait-il une espèce en voie de disparition ?

Ce jeudi 5 avril 2018, Roselyne Bachelot, dans sa chronique "L'humeur de Bachelot", nous parle de la réforme des institutions. Cette chronique a été diffusée dans La République LCI du 05/04/2018 présentée par Julien Arnaud et Roselyne Bachelot sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 9h, Julien Arnaud sera aux commandes de ce grand talk d’opinion, avec à ses côtés Roselyne Bachelot pour trois heures de débat et de polémique.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent