Aurore Bergé : "Il faut réduire les niches fiscales, les Français le savent"

Politique

Toute L'info sur

L'interview Politique

INTERVIEW - Aurore Bergé, députée des Yvelines et porte-parole de LaREM, était l’invitée politique d’Elizabeth Martichoux dans la matinale de LCI ce jeudi 26 septembre.

Aurore Bergé était l’invitée politique d’Elizabeth Martichoux jeudi 26 septembre. La porte-parole de LaREM a notamment été interrogée sur l’abandon du coup de rabot sur les aides à l'emploi à domicile pour les seniors et sur le débat sur l'immigration.

La majorité va continuer d’examiner les niches fiscales

Après l’abandon du projet de suppression de l’exonération de cotisations sociales sur l’emploi à domicile pour les personnes âgées, la majorité va poursuivre son travail "pour un meilleur ciblage de ce dispositif de niche fiscale", a indiqué Aurore Bergé, rappelant que l’emploi à domicile représentait dans son ensemble 4,7 milliards d’euros d’exonérations. “Il va falloir une réduction des niches fiscales, les Français le savent. Il faudra une baisse de la dépense publique, mais il faut le faire avec justice.”

Lire aussi

Si le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin a évoqué une "faute" de sa collègue Muriel Pénicaud, Aurore Bergé parle d’une "faute collective, si faute il y a", refusant de "jouer les maîtresses d’école" et de donner "les bons et les mauvais points". La ministre du Travail est-elle fragilisée ? "Je ne le pense pas et je ne l'espère pas."

Immigration : "Dire la vérité aux Français"

Alors que le débat parlementaire sur l’immigration est attendu pour le 30 septembre, la députée LaREM des Yvelines estime qu’il sera l’occasion de "dire la vérité aux Français sur les chiffres et sur le coût de certaines mesures d’ordre social", comme l’Aide médicale d’Etat, qu’Emmanuel Macron a exclu mercredi de supprimer. "Nous ne cherchons pas à créer de l’inquiétude", a assuré Aurore Bergé. "L’enjeu n’est pas forcément de faire une nouvelle loi, mais de faire le bilan de la loi Asile et Immigration pour voir ce qui fonctionne et ce qui dysfonctionne". Une évaluation qui pourrait déboucher sur des modifications d’ordre réglementaire. 

Voir aussi

"Jean-Luc Mélenchon cherche à attiser la tension"

Aurore Bergé a apporté jeudi tout son soutien à Christophe Castaner, qui a annoncé un signalement au procureur de la République après les propos de Jean-Luc Mélenchon sur les policiers "barbares". "On a un responsable politique, [ancien] candidat à la présidentielle, qui se permet de traiter les policiers de ‘barbares’. Quand on a réuni des millions de voix, on sait que sa parole porte. Les propos répétés de Jean-Luc Mélenchon à l’encontre des magistrats, des journalistes, des policiers, sont insupportables. Il cherche à attiser la tension dans ce pays."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter