L'ordonnance de Bachelot : "Croire qu'en bannissant le mot race nous fera disparaître le racisme, c'est penser puérilement que le déni fait disparaître le problème"

L'ordonnance de Bachelot : "Croire qu'en bannissant le mot race nous fera disparaître le racisme, c'est penser puérilement que le déni fait disparaître le problème"

L'ORDONNANCE DE BACHELOT - En supprimant le mot "race" de la Constitution, l'Assemblée nationale veut éradiquer la discrimination raciale.

Les parlementaires ont supprimé en commission le mot "race" de la Constitution. Cela a provoqué de l'enthousiasme et de la fierté auprès des députés. Mais le fait d'éliminer ce mot n'enlève pas pour autant la haine que provoquent les différences de race. D'ailleurs, parmi toutes les discriminations, laquelle est la plus grande ?

Ce jeudi 28 juin 2018, Roselyne Bachelot, dans sa chronique "L'ordonnance de Bachelot", nous parle de l'annulation des députés du mot "race" dans la constitution. Cette chronique a été diffusée dans La République LCI du 28/06/2018 présentée par Roselyne Bachelot sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 9h, Julien Arnaud sera aux commandes de ce grand talk d’opinion, avec à ses côtés Roselyne Bachelot pour trois heures de débat et de polémique.

Toute l'info sur

La République LCI

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

42 jours au lieu de 28 entre deux doses de Pfizer et de Moderna : sur quoi se base Olivier Véran ?

Le vaccin Johnson & Johnson arrive ce lundi en France : ce qu'il faut savoir

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

EN DIRECT - Le pic de la 3e vague atteint ? "Nous devons encore tenir", prévient Véran

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

Lire et commenter