"L’unanimité scientifique n’a jamais été au rendez-vous" : Macron défend sa stratégie

"L’unanimité scientifique n’a jamais été au rendez-vous" : Macron défend sa stratégie

ENTRETIEN - Le président de la République, assumant son choix de ne pas reconfiner le pays en janvier, assure ce dimanche dans le JDD qu'un renforcement des restrictions n'est pas à l'ordre du jour et promet que la France aura bientôt rattrapé la Grande-Bretagne pour la vaccination.

Devant la lassitude des Français un an après l'explosion de la pandémie, le gouvernement est réticent à donner un tour de vis supplémentaire malgré une montée de l'épidémie laissant le pays dans une situation "critique" selon les mots du Premier ministre Jean Castex. Se refusant à tout mea culpa, Emmanuel Macron a une nouvelle fois défendu sa stratégie face au Covid. Le chef de l'État assure qu'un renforcement des restrictions n'est pas à l'ordre du jour. "Pour les jours qui viennent, nous allons regarder l’efficacité de mesures de freinage et nous prendrons si nécessaire celles qui s’imposent. Mais à cette heure rien n’est décidé", déclare le président de la République, dans un entretien au Journal du Dimanche réalisé vendredi 26 mars.

Toute l'info sur

La France retrouve le confinement

En dépit de la hausse des contaminations et faisant fi des avertissements des professionnels de santé, le chef de l'État persiste et signe, assumant son choix, fait le 19 janvier, de ne pas reconfiner malgré les prévisions alarmistes des experts. "L’unanimité scientifique n’a jamais été au rendez-vous. Et parfois, les faits du lendemain viennent contrecarrer les certitudes de la veille. Certains nous disaient : 'En février, vous allez prendre mur'. On ne s’est pas pris le mur",  souligne-t-il, avant d'ajouter : "Ailleurs, les confinements durs, depuis décembre, n’ont pas empêché une reprise de l’épidémie."

Dans quelques semaines, on aura totalement rattrapé les Britanniques- Emmanuel Macron dans le JDD

Concernant la campagne de vaccination, le chef de l'État annonce la mise en place d’un dispositif pour les personnes isolées. "Dès cette semaine, il y aura également un numéro unique, qui fonctionnera comme un coupe-file et qui permettra à toute personne de plus de 75 ans d’obtenir un rendez-vous dans les prochaines semaines". Sur près de 7 millions de personnes de plus de 75 ans, 3,5 millions n’ont pas été vaccinées jusqu'ici, explique-t-il. "On le dit trop peu, mais beaucoup de gens en réanimation viennent de milieux modestes", poursuit le locataire de l'Élysée. 

Lire aussi

Emmanuel Macron dit enfin vouloir respecter l'engagement pris devant les Français de "proposer un vaccin à tous les adultes qui le souhaitent avant la fin de l’été". Se montrant confiant pour la suite de la campagne de vaccination, il estime que "dans quelques semaines, on aura totalement rattrapé les Britanniques". Le chef de l'État se refuse toutefois à élargir la vaccination sans condition d'âge : "Si j’ouvrais à toutes les tranches d’âge d’un coup, il y aurait des inégalités sociales et territoriales dans l’accès au vaccin", explique-t-il, tout en évoquant "la possibilité de vacciner certaines professions plus particulièrement exposées".  

La politique vous intéresse ? Découvrez la version podcast de l'Interview Politique de Jean-Michel Aphatie

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Chaque matin Jean-Michel Aphatie reçoit des invités politiques de premiers plans pour les interroger sur des questions d’actualité.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Proche-Orient : Biden exprime son soutien au cessez-le-feu auprès de Netanyahu

Covid-19 : un tiers de la population de l'UE a reçu au moins une dose

Gérald Darmanin s'invite à la manifestation des policiers devant l'Assemblée le 19 mai

La Commission européenne préconise-t-elle réellement de fixer la retraite à 70 ans ?

Carte bancaire : vos achats en ligne de plus de 30 euros désormais soumis à l'authentification forte

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.