La cote de satisfaction d'Emmanuel Macron et Edouard Philippe repart à la baisse

Politique
DirectLCI
EXCLUSIF - L'exécutif essuierait-il de plein fouet la recrudescence des violences en marge des manifestations des Gilets jaunes ? Selon notre baromètre OpinionWay du jeudi 21 mars, la satisfaction à l'égard de l'action du chef de l'Etat et du Premier ministre se rapproche d'un plancher historique.

Est-ce un effet de l'"acte 18" des Gilets jaunes, qui a vu les plus violents des manifestants mettre à sac des magasins, des kiosques et la très chic brasserie du Fouquet's, sur les Champs-Elysées ? Un rejet des dernières mesures portant sur une intensification de la répression des casseurs et de l'encadrement des mobilisations des Gilets jaunes ? Toujours est-il que la cote de popularité de l'exécutif repique du nez, cette semaine, selon notre baromètre OpinionWay pour LCI.  


Du côté d'Emmanuel Macron, après un pic à 32% d'approbation le 14 mars, il retourne à un quasi-plus bas historique avec seulement 29% d'opinions favorables. Pour le voir descendre plus bas, il faut remonter à septembre 2018, avec une popularité évaluée à 28%. En conséquence, le nombre de mécontents est, là aussi, très élevé : 69% des Français dans l'enquête jugent négativement son action, conter 66% la semaine précédente. 

Plus bas historique pour Edouard Philippe

Dans le détail, ils sont 45% à être très mécontents, 24% à être assez mécontents, 23% à être assez satisfaits et 6% à être très satisfaits. On retrouve la moindre satisfaction chez les électeurs de Jean-Luc Mélenchon et de Marine Le Pen (seulement 12% d'approbation), puis chez les électeurs hamonistes (28%) et fillonistes (38%). Même chez ses électeurs, la cote du chef de l'Etat est en chute libre, puisqu'il perd cinq points chez ses fidèles en une semaine, de 69 à 64% de sondés satisfaits.


Le Premier ministre s'en sort à peine mieux, avec 30% d'approbation, en baisse d'un point par rapport au 14 mars et 68% de désapprobation, en hausse de 2 points. Un sort à peine meilleur qu'il doit à la bienveillance relative que lui conserve l'électorat de François Fillon, avec tout de même 47% de sondés satisfaits, contre 52% d'insatisfaits. Reste qu'il s'agit là d'un record de désapprobation pour le Premier ministre qui, jusque-là, n'avait réuni que 67% d'insatisfaction depuis qu'il est mesuré par notre baromètre.


L’enquête a été réalisée à partir d’un échantillon de 1009 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogées les 20 et 21 mars.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter