La crise sanitaire "offre un terreau favorable" aux dérives sectaires, dénonce Schiappa

La crise sanitaire "offre un terreau favorable" aux dérives sectaires, dénonce Schiappa

EMPRISE - La ministre chargée de la Citoyenneté veut renforcer la lutte contre les dérives sectaires, en recrudescence depuis le début de l'épidémie de Covid-19.

"La fragilité générale, sanitaire, économique et sociale du moment offre un terreau favorable" aux dérives sectaires, affirme Marlène Schiappa, ministre chargée de la Citoyenneté, dans une interview au Parisien. "Avec l’épidémie, on assiste à une recrudescence du phénomène dans le secteur du développement personnel, des soins alternatifs, du bien-être, ou du sport. Sous couvert d’activités bienveillantes, la finalité est le gain financier mais aussi l’emprise sur les personnes", ajoute-t-elle.

Toute l'info sur

Covid-19 : la France touchée par une deuxième vague d'ampleur

Lire aussi

Pour s'attaquer à cela, Marlène Schiappa précise que dans le cadre du projet de loi de l'exécutif en préparation pour lutter contre les "séparatismes", le gouvernement entend "utiliser les mêmes méthodes d'action contre les groupements sectaires que contre l'islamisme radical, avec des contrôles ciblés". Elle précise qu'"environ 500 groupes de déviance sectaire" ont été identifiés en France et qu'ils "touchent 50.000 adultes et 90.000 mineurs".

Interdire les thérapies de conversion

Elle annonce également que "le gouvernement français veut interdire" les thérapies de conversion, ces pratiques qui prétendent transformer l'orientation sexuelle : "Des députés de la majorité nous ont fait part de leur souhait de le proposer par amendements, via la loi sur laquelle nous travaillons : nous les soutiendrons", assure-t-elle.

Enfin la ministre précise que la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes), auparavant directement rattachée au Premier ministre, va être renforcée : dirigée par une magistrate, "elle ne fera plus simplement de la veille ou de l'analyse (...) elle sera davantage liée aux forces de sécurité intérieure"

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - "Lever le confinement le 15 décembre, ce ne sera pas baisser la garde", souligne Gabriel Attal

CARTE - Confinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous dès le 28 novembre

"Cessons de dire des bêtises" : taxé de racisme après sa parodie d’Aya Nakamura, Omar Sy se défend

Allègement du confinement : les mesures détaillées jeudi à 11h par Jean Castex

L'ouverture des stations de ski "impossible" pour les vacances de Noël

Lire et commenter