VIDÉO - La France Insoumise prête à gouverner ? Ruffin "est dubitatif" mais garde "le moral"

DirectLCI
POSITIVE ATTITUDE - François Ruffin, député de la Somme soutenu par la France Insoumise, est revenu sur le plateau de LCI sur ses doutes quant à la capacité du parti de Jean-Luc Mélenchon de gouverner. Et même s'il se montre toujours dubitatif, le réalisateur de "Merci Patron" garde le moral et veut faire un pari sur l'avenir.

On pouvait le penser un poil pessimiste, François Ruffin, au vu de ces dernières déclarations. Notamment sur Youtube, où le député de la Somme déclarait, au sujet de la France Insoumise : "Nous ne sommes pas prêts à gouverner". En fait, il n'en est rien. C'est en tout cas ce qu'il explique, ce mercredi 29 novembre sur le plateau de LCI, quelques heures après avoir été gentiment recadré par Alexis Corbière qui lui conseillait de "ne pas s'inquiéter".


Interrogé par David Pujadas, le journaliste et réalisateur de Merci Patron! précise ainsi sa pensée : "Est-ce que nous sommes prêts à gouverner ? Je suis dubitatif. Par contre, ce que je sais, c'est que tous les jours, nous gagnons en compétence. C'est un pari. Sur quelle durée on fait ce pari-là ? Est-ce que c'est sur quelques mois, ou bien maintenant que le combat électoral est terminé, on se donne quelques années (...) quatre ans ? Cinq ans ?" Et le député de saluer la "montée en niveau politique" des collaborateurs de la France Insoumise : "Ce que je vois surtout quand je suis dans le groupe à la France Insoumise, c'est la qualité des assistants, des collaborateurs, des attachés, qui ont un niveau intellectuel, un niveau de formation impressionnant, et qui abattent un boulot considérable. (...) Je dis ça comme ça, mais moi j'étais bien plus con à leur âge qu'eux. Je sens une montée du niveau politique, ce que j'appelle la conquête de l'hégémonie. Gagner le pouvoir et l'exercer, je ne pense pas que ça se fasse en quelques mois, mais je pense qu'on avance vers ça."

Et comme pour rassurer à son tour le député de Seine-Saint-Denis qui voyait en lui au micro d'Europe 1 un "garçon modeste", François Ruffin précise : "Surtout, il ne faut pas croire que je n'ai pas le moral. Au contraire, j'ai le moral. (...) Les campagnes de Jean-Luc Mélenchon en 2012 et en 2017 ont rendu possible la victoire. On commence à se dire 'peut-être que c'est possible de gouverner'. Moi, je dis, attention, il y a des obstacles, on ne va peut-être pas y arriver dans les semaines ou les mois à venir, mais il faut être prêt. J'avance avec mon doute. (...) Il faut qu'on gagne des techniciens, qu'on s'entoure de plus en plus de gens compétents, qu'on arrive à allier la classe moyenne avec les classes populaires. On a un certain nombre de conditions à remplir."

Plus d'articles

Sur le même sujet