Retraites d'anciens présidents : "Je ne trouve pas cela illégitime, scandaleux" répond Edouard Philippe

Politique
TRAIN DE VIE DE L'ETAT - Interpellé sur les retraites et avantages des anciens présidents de la République français, le Premier ministre Edouard Philippe a déclaré ne pas trouver ce traitement "illégitime, scandaleux".

Présent sur le plateau de LCI en compagnie de 10 Français ce mercredi soir dans le cadre de l'émission La Grande Explication, le Premier ministre Edouard Philippe est revenu sur un sujet qui préoccupe de nombreux Français : les retraites d'anciens élus, dont les anciens présidents de la République. 


Mauricette Fléjou, chauffeur-livreur à Pleyber-Christ (Finistère),  une des 10 Français faisant face au chef du gouvernement, a pointé du doigt ce traitement, désignant notamment Valéry Giscard d'Estaing. Pour l'ancien maire du Havre, le fait que les anciens chefs d'Etat bénéficient de ces retraites n'est "pas illégitime".

"Ce n’est pas scandaleux de faire en sorte que ceux qui ont été présidents de la République, après qu’ils ont été présidents, aient une pension, une retraite, de vivre décemment, ils vivent très décemment j’en conviens. Après, il y a deux choses : la pension, la retraite dont ils bénéficient au nom de leur activité professionnelle, et les avantages qu’ils peuvent avoir, les moyens qui sont mis à leur disposition parce qu'ils sont anciens présidents de la République. (...) Ce n'est pas absurde qu'ils puissent disposer d'une protection" explique Edouard Philippe, qui précise qu'il s'agit de "vieilles traditions".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Grande Explication : 10 Français face au Premier ministre

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter