La Grèce dit "non" : Rama Yade se dit frappée par "la légitimité des urnes"

Politique
DirectLCI
Invitée de LCI ce lundi, la conseillère régionale en Ile-de-France a livré son analyse au lendemain de la victoire du non au référendum sur les propositions des créanciers d'Athènes. "Il y en a pas beaucoup qui auraient parié dessus parce que Tsipras avait une semaine pour l'organiser dans des conditions de pression très forte" a-t-elle détaillé.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter