La liste noire des députés à éviter : "Plus on en parlera, plus cela protégera les femmes", explique Marine Tondelier

DirectLCI
EXPLICATIONS - Après la révélation d'une liste noire de députés à éviter, l'élue de Hénin-Beaumont Marine Tondelier a expliqué sur LCI avoir agi pour faire cesser les comportements sexistes que subissent les femmes à l'Assemblée nationale. "Plus on en parlera, plus cela protégera les femmes d'hommes qui oseront peut-être un peu moins passer à l'acte et qui retiendront leurs ardeurs" a-t-elle déclaré.

Ce dimanche, Marine Tondelier, élue Europe Écologie-Les Verts à Hénin-Beaumont, dans le Pas-de-Calais, a témoigné sur France 2, dans le magazine "19h le dimanche",  pour dénoncer les comportements sexistes dont sont victimes les femmes à l'Assemblée nationale. Dans cet entretien, elle a notamment dévoilé l'existence d'une liste noire révélant les noms de certains députés hommes avec qui "il ne fallait pas prendre l'ascenseur avec eux."


Interrogée sur LCI ce mercredi, Marine Tondelier a expliqué avoir révélé l'existence de cette liste pour que ces comportements cessent. "Je fais cela, premièrement, pour que cela s'arrête. Je pense que plus on en parlera, plus cela protégera les femmes d'hommes qui oseront peut-être un peu moins passer à l'acte et qui retiendront leurs ardeurs", a-t-elle déclaré avant d'ajouter :  "Deuxièmement, je fais cela également pour qu'on en parle beaucoup plus et donc, qu'une femme qui se reconnaît dans ce type d'agression puisse porter plainte avant le délai de prescription."

Par ailleurs, l'élue de 31 ans a pris en exemple de Denis Baupin, accusé de harcèlement et d'agressions sexuelles mais dont l'affaire a été classée sans suite pour prescription. "L'enseignement de l'affaire Baupin c'est que, quand on attend trop longtemps, on n'est pas crue, on est poursuivie en diffamation pour ce que l'on dit et la personne n'est jamais condamnée parce que la justice finit par vous dire que les faits sont peut-être avérés mais qu'ils sont prescrits. Plus on en parlera, plus on fera en sorte que ces choses-là soient condamnées", a-t-elle ainsi martelé.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter