La loi Macron définitivement adoptée, au 49-3 et sans motion de censure

La loi Macron définitivement adoptée, au 49-3 et sans motion de censure
Politique

ECONOMIE – Rendue fameuse par le psychodrame qu'elle provoque depuis sept mois à l'Assemblée, la loi Macron a été définitivement adoptée ce jeudi après-midi. Le Premier ministre est de nouveau passé en force mais cette fois, la droite n'a pas déposé de motion de censure.

De guerre lasse. Après avoir provoqué deux guerres de tranchées en sept mois à l'Assemblée, Manuel Valls a utilisé ce jeudi après-midi une troisième fois l'article 49-3 de la Constitution pour faire passer définitivement la loi sur la croissance et l'activité, dite loi Macron. Bien qu'il ait donc engagé la responsabilité de son gouvernement, l'opposition a décidé cette fois-ci de ne pas déposer de motion de censure à son encontre, ce qu'elle avait fait lors des deux premiers épisodes .

"Du pouvoir d'achat"

Sur Twitter, le Premier ministre s'est félicité dans la foulée de cette adoption, en promettant dès cet été plus d'ouverture des magasins le dimanche, de nouvelles lignes d'autocar et du pouvoir d'achat en plus pour les Français.

Le gouvernement entend en effet aller vite dans l'application des mesures votées. Manuel Valls avait ainsi indiqué mardi matin sur RTL que les nouvelles règles sur l'augmentation du nombre d'ouvertures dominicales des commerces pourrait s'appliquer "dès la rentrée", que de nouvelles lignes d'autocar pourraient être mises en place dès le mois d'août, et que les mesures sur le permis de conduire pourraient entrer "très vite en vigueur".

EN SAVOIR +
>> FOCUS - Qu'est-ce que le "49-3" ?

>> Ce que la loi Macron change pour les travailleurs

Dès mardi, les groupes Les Républicains (LR) et UDI avaient annoncé qu'ils n'engageraient pas, avec une motion de censure, une troisième bataille perdue d'avance. En pleine session extraordinaire du Parlement, et tandis que toute l'attention se concentre sur la crise grecque, difficile en outre de mobiliser leurs troupes. En revanche, le groupe LR saisira le Conseil constitutionnel. Contre lequel, s'il venait à retoquer le texte, Manuel Valls ne disposera pas de 49-3.

A LIRE AUSSI >> Loi Macron : comment Valls fait passer en douce une nouvelle mesure polémique

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Voici la liste des 54 départements désormais sous couvre-feu

EN DIRECT - Covid-19 : le couvre-feu désormais élargi à 54 départements

Débat Trump/Biden : "C’est incroyable de voir des visions aussi radicalement opposées s’exprimer aussi calmement"

Comment Bertrand-Kamal a quitté "Koh-Lanta : les 4 Terres" à la surprise générale

Coronavirus : "On ne parle pas d’une vague mais d’une marée haute qui risque de durer des mois"

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent