La "petite pipe" de Patrick Sébastien ? "Limite incestueuse" pour Laurence Rossignol

La "petite pipe" de Patrick Sébastien ? "Limite incestueuse" pour Laurence Rossignol

Politique
DirectLCI
TÉLÉVISION – Samedi soir, les téléspectateurs de France 2 ont découvert la dernière chanson de Patrick Sébastien : "Une petite pipe". Un humour graveleux qui n'a pas plu à la secrétaire d'Etat chargée de la Famille, Laurence Rossignol : "extrêmement choquée", elle trouve "limite incestueux" le fait de chanter un tel morceau à une heure de grande écoute.

"Une petite pipe avant d'aller se coucher, une petite pipe avant d'aller dormir". Après son "petit bonhomme en mousse", ses "serviettes" ou ses "sardines", Patrick Sébastien n'a peut-être jamais aussi peu fait dans la dentelle qu'avec ce titre extrait de son nouvel album. En le chantant samedi soir en prime time sur France 2, dans son émission "les années bonheur", l'animateur a laissé un certain nombre de téléspectateurs interloqués, comme l'ont montré les réactions sur Twitter.

"Une question de respect des enfants"

La secrétaire d'Etat à la Famille, elle, est tombée de sa chaise. "De nombreux téléspectateurs se sont dits choqués par ces paroles", lui a fait remarquer lundi matin Jean-Michel Apathie, qui la recevait sur RTL . Laurence Rossignol, dont on ne sait pas si elle a entendu le morceau dans sa totalité, ou juste le refrain cité par son interviewer, n'a pas mâché ses mots. "Je trouve ça extrêmement choquant, je pense que ceux qui ont la responsabilité, la chance d'animer une émission de télévision doivent aussi se comporter dans le respect des familles et ça n'est pas une question relative avec des familles plus ou moins détendue sur ces sujets-là", s'est-elle offusquée.

Avant d'enfoncer le clou : "C'est une question d'abord, de respect des enfants parce que je trouve ça limite incestueux que de faire chanter ça dans une famille, à 20h50. Or la lutte contre l'inceste et la pédophilie est l'une de mes priorités."  L'animateur devrait apprécier.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter