La popularité de Hollande et Valls repart à la baisse

La popularité de Hollande et Valls repart à la baisse

DirectLCI
SONDAGE – Un mois et demi après les attentats qui ont endeuillé la France, le président de la République et le Premier ministre voient leur cote de popularité renouer avec leurs habitudes déclinantes respectives, selon un sondage Ifop pour Le Journal du dimanche.

La séquence loi Macron/49-3 a-t-elle déjà joué ? Ou est-ce la simple érosion de "l'effet Charlie" ? Difficile à dire à ce stade*. Mais après l'embellie de janvier sur le plan de leur popularité, François Hollande et Manuel Valls perdent respectivement 5 et 7 points en février, selon un sondage Ifop pour Le Journal du dimanche.

EN SAVOIR +
>> Un mois après Charlie, la hausse de popularité du trio Hollande-Valls-Cazeneuve se poursuit

Le président de la République est crédité dans cette enquête de 24% de satisfaits (en baisse de 5 points par rapport à janvier) et le Premier ministre de 46% (-7 points). Chez les sympathisants du Parti socialiste, où il recueille 66% de satisfaits, François Hollande est en recul de 7 points. Sa baisse est sensible aussi auprès des sympathisants du Front de gauche (de 39 à 27%). Il progresse en revanche de 9 points chez les sympathisants d'Europe Ecologie-Les Verts (passant de 32 à 41% de satisfaits) et reste toujours très faible chez ceux de l'UDI (de 15 à 6%) et de l'UMP (de 12 à 4%).

Rebond après les attentats de janvier

Manuel Valls, de son côté, bénéficie d'un indice de satisfaction le plus élevé chez les sympathisants du Parti socialiste (83% en février, contre 88 en janvier). Il demeure pratiquement stable chez ceux d’Europe Ecologie-Les Verts (58% en février, 60% en janvier). Il obtient un indice de satisfaction de 40 points chez les sympathisants de l'UDI (65% en janvier) et passe de 47% de satisfaits chez les sympathisants de l'UMP à 34%.

La cote de popularité du président de la République a été au plus haut le mois de son élection, en mai 2012 (61% de satisfaits). Elle est passée sous la barre de 50% en septembre 2012 (43% de satisfaits), seuil qu'elle n'a plus franchi depuis. Manuel Valls, lui, enregistrait un taux de satisfaction de 58% en avril 2014, lors de sa nomination au poste de Premier ministre. Il n'a cessé de reculer depuis, à l'exception de janvier. Le couple exécutif, dont l'action au moment des attentats avait été unanimement saluée, avait alors connu un bond de popularité.

A LIRE AUSSI
>> 49-3 : Valls se félicite d'avoir "sifflé la fin de la récréation"
>> Au Salon de l’agriculture, Hollande lance un avertissement aux députés

*L'enquête a été menée du 12 au 21 février

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter