La secrétaire d'État Brune Poirson découvre une photo d'elle utilisée à son insu sur Tinder, elle va porter plainte

La secrétaire d'État Brune Poirson découvre une photo d'elle utilisée à son insu sur Tinder, elle va porter plainte
Politique
DirectLCI
JUSTICE - La secrétaire d'État à la Transition écologique et solidaire, Brune Poirson, a eu la mauvaise surprise de découvrir un profil utilisant sa photo sur une application de rencontres. L'ancienne députée du Vaucluse a annoncé qu'elle portait plainte pour "usurpation d'identité".

Brune Poirson n'a pas apprécié de se voir affichée sur Tinder. Après avoir découvert qu'une photo d'elle était utilisée sur le profil d'une certaine "Clara", âgée comme elle de 36 ans, sur l'application de rencontres, la secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire a décidé de réagir en portant plainte pour "usurpation d'identité". 


Sur son compte Twitter, l'ancienne députée du Vaucluse rappelle que "l'usurpation d'identité est un délit puni par la loi" et annonce qu'elle va "engager une procédure judiciaire". Un message accompagné de la capture d'écran du profil de "Clara".

Selon l'article 226-4-1 du Code pénal, "le fait d'usurper l'identité d'un tiers ou de faire usage d'une ou plusieurs données de toute nature permettant de l'identifier en vue de troubler sa tranquillité ou celle d'autrui, ou de porter atteinte à son honneur ou à sa considération" est un délit passible d'un an d'emprisonnement et de 15.000 euros d'amende. La loi française précise que cette peine est aussi applicable si l'infraction "est commise sur un réseau de communication au public en ligne". 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter