La sénatrice Nathalie Goulet veut davantage protéger les journalistes

La sénatrice Nathalie Goulet veut davantage protéger les journalistes

SÉNAT - La sénatrice centriste de l'Orne, Nathalie Goulet, a déposé une proposition de loi visant à encadrer juridiquement le statut des rédactions des journaux français. Une manière selon elle, de rendre les journalistes plus actifs dans leur avenir, face au devenir de la presse, en profonde mutation.

À peine élu à la présidence du Sénat , Gérard Larcher va déjà avoir quelques dossiers à étudier. Parmi eux, celui de la députée UDI de l'Orne, Nathalie Goulet. Cette dernière a planché pendant plusieurs mois sur l'indépendance des rédactions françaises. Sa proposition : doter chaque rédaction française d'un statut juridique  qui garantirait son indépendance d'action.

Une telle entité pourrait agir en justice en cas de pression, donner son avis dans les réorganisations ou s'assurer que ses journalistes ne sont pas en conflit d'intérêts. "Un tel statut permettrait aux journalistes de pouvoir agir collectivement. Souvent, ils sont dépossédés de leur propre journal, par des enjeux qui ne leur appartiennent plus", détaille la parlementaire.

Agir collectivement

Actuellement, les journalistes font souvent valoir leur opinion par le biais de "société des journalistes" (SDJ). La première a été créée par le quotidien Le Monde en 1951, pour garantir l'indépendance de ses employés. Mais ces associations n'ont qu'une valeur symbolique et leurs avis ne sont pas contraignants pour les patrons de presse. "On l'a vu dernièrement avec les affaires LCI ou Libération. Les journalistes sont souvent dépossédés de leur propre support, ils n'ont aucun moyen d'action", détaille la parlementaire, qui a élaboré son texte avec le Syndicat des journalistes (SNJ) et le collectif des "Indignés du PAF" .

Dans la loi, il est également proposé qu'en cas de d'entrave au fonctionnement du conseil de la rédaction, les propriétaires des médias pourraient se voir priver de tout ou partie de l'aide publique qui leur est accordée. La proposition de loi de Nathalie Goulet devrait prochainement être étudiée devant la commission des affaires culturelles du Sénat. Avant son passage éventuel devant l'Assemblée Nationale.

> Pour lire la proposition de loi "relative à la reconnaissance juridique du conseil de rédaction", c'est par ici.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 5.900 malades en réa, 385 décès en 24h

Une personne tuée et une blessée devant un hôpital du 16e arrondissement de Paris, le tireur en fuite

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

EXCLUSIF - Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, sort du silence ce soir sur TF1

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

Lire et commenter