La Voix du Nord s'engage contre le FN : "scandale" ou "résistance" ?

La Voix du Nord s'engage contre le FN : "scandale" ou "résistance" ?

DirectLCI
REGIONALES - Les quotidiens "La Voix du Nord" et "Nord Eclair" ont pris position ce lundi contre le Front national, en expliquant pourquoi une éventuelle victoire de sa présidente aux élections régionales en Nord-Pas-de-Calais-Picardie les "inquiète", provoquant l'indignation de Marine Le Pen.

Pour leur journal phare, Marine Le Pen n'est pas la bienvenue chez les Ch'tis. La Voix du Nord a fait sensation ce lundi matin, à une semaine du premier tour des élections régionales, en prenant ouvertement position contre la tête de liste FN dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie sous le titre : "Pourquoi une victoire du FN nous inquiète". Une ligne reprise par l'autre quotidien local du même groupe (Rossel), Nord Eclair, qui pose cette question à la une : "La région a-t-elle vraiment besoin du Front national ?". A l'appui de cette assertion, les deux journaux publient une même double-page d'enquête , destinée à montrer à leurs lecteurs les contradictions et les insuffisances du Front national, qui est en mesure, selon les sondages, de gagner la région.

Dans l'éditorial qui accompagne sa une, le rédacteur en chef de La Voix du Nord, Jean-Michel Bretonnier, explique : "Une large majorité d'habitants de notre région pourraient se réveiller dès le lundi 14 avec une présidente Front national, sans l'avoir voulu". "Sans l'avoir voulu", après une élection démocratique ? La faute, explique-t-il, au mode de scrutin de ces régionales, qui "donne la majorité des sièges à la liste en tête, même minoritaire". Concédant que "le ciel bas du Nord ne nous tombera pas sur la tête si Marine Le Pen gagne l'élection", il assène tout de même : "Mais notre horizon va s'assombrir."

EN SAVOIR +
>>
Les élections régionales, comment ça marche ?
>> Nord-Pas-de-Calais-Picardie : Marine Le Pen gagnante dans deux cas sur trois


"C'est un tract pour le Parti socialiste"

Une prise de position que n'a pas manqué de dénoncer Marine Le Pen, dès ce lundi matin sur RTL.
"C'est profondément scandaleux, ils ont fait deux pages aujourd'hui, ils font deux pages aussi demain de tract, car c'est un tract pour le Parti socialiste", a lancé la présidente du FN. Et d'ajouter : "Il ne faut pas s'en étonner, c'est la contrepartie des 9 millions de subventions qu'ils ont touchés du Conseil régional socialiste sous cette mandature"...  Marine Le Pen a en effet assuré qu'elle couperait les subventions si elle était élue, et que c'était pour cette raison que le journal l'attaquait. Des accusations reprises en boucle, toute la journée sur Twitter, par ses sympathisants.

Réponse de La Voix du Nord : "Notre quotidien ne reçoit pas de subventions directes du conseil régional. La leader du Front national fait un amalgame délibéré avec des cofinancements de programmes produits avec la télévision Wéo, pour une somme de 1,5 million d’euros par an. Or, le Groupe Voix du Nord ne détient que 35% de la société exploitante de Wéo." En tant que télévision régionale, Wéo reçoit en effet une partie des 3,15 millions d’euros alloués chaque année par le Conseil régional à 11 chaînes locales, qui doivent en échange réaliser des programmes d'intérêt régional.

Quant à l'accusation de prise de parti, le quotidien l'assume par une double référence historique. A sa propre histoire d'abord, le journal étant né en 1941 dans la clandestinité, en même temps qu'un mouvement de résistance du même nom.  "Les positions du parti sont contraires aux valeurs que ce journal, issu d’un mouvement de résistance, défend depuis la Libération, et que nous continuerons de défendre.", argue ainsi Jacques Hardoin, directeur du groupe, dans une interview au Monde . Qui fait une deuxième référence, plus récente : "Notre journal a toujours affiché des positions claires quand il le fallait, comme au lendemain du 21 avril 2002, en appelant à voter contre Jean-Marie Le Pen". Ce que d'autres journaux avaient fait à l'époque et ce qu'Albert Camus résumait en une phrase : "Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti."

>> Et vous, qu'en pensez-vous ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter