Laurent Berger dit "non" à la remise en cause des 35 heures

Politique
DirectLCI
Interrogé sur Europe 1, Laurent Berger, le Secrétaire général de la CFDT s'est dit contre "les entreprises qui dérogent aux 35 heures" et dit "non" à la remise en cause de cet acquis social.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter