Aide juridique, pétition... Wauquiez vent debout contre la répartition des migrants

Politique

Toute L'info sur

Le démantèlement de la "Jungle" de Calais

MIGRANTS - Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, est prêt à offrir une aide juridique aux maires concernés par le plan du ministère de l'Intérieur destiné à installer des familles de migrants dans les régions.

C’est depuis le siège de la collectivité territoriale qu'il préside, à Clermont-Ferrand, que Laurent Wauquiez a fait part de son opposition au projet du ministère de l'Intérieur destiné à installer des familles dans les régions : "Je suis contre l'accueil des migrants dans notre région et je ne l'accompagnerai pas. La France n'a pas la capacité d'accueillir autant de migrants avec autant de chômage et autant de difficultés autour de l'emploi", a-t-il déclaré jeudi 15 septembre selon Le Point. Le président de Les Républicains a même lancé une pétition hébergée sur le site du parti d'opposition, afin de lutter corps et âmes contre le plan Cazeneuve.

Lire aussi

    Laurent Wauquiez s’est dit prêt à utiliser tous les moyens juridiques possibles pour empêcher l'installation de familles dans les communes de la région Auvergne-Rhône-Alpes qui est pressentie pour accueillir environ 1400 migrants. Il a proposé de mettre les conseils juridiques de sa collectivité au service de ces petites communes "pour les aider à engager des recours administratifs ou des référés-suspensions" contre l'Etat.

    On va multiplier les mini-Calais- Laurent Wauquiez

    Cette opposition de Laurent Wauquiez, comme d'autres à droite à l’accueil des migrants n’est pas nouvelle. Il en a même fait son cheval de bataille, multipliant les tweets où il dénonce la politique du gouvernement en la matière. Le gouvernement qui, pour désengorger le camp de Calais, a annoncé la création de 12.000 places dans des Centres d'accueil et d'orientation sur tout le territoire français, excepté en Ile-de-France, déjà bien pourvue en la matière, et en Corse, évitées après les épisodes très tendus de cet été.

    Laurent Wauquiez a également fait savoir qu’il avait demandé à rencontrer le ministre de l'intérieur Bernard Cazeneuve dans les plus brefs délais avec les maires concernés par cet accueil, afin de connaître les détails du plan. De son côté, Bernard Cazeneuve a annoncé jeudi 15 septembre que 1346 personnes en situation irrégulière à Calais ont été expulsées depuis le début de l'année. 

    VIDÉO - Wauquiez fait parler Soeur Emmanuelle pour justifier sa position sur les migrants

    En vidéo

    Migrants : si Sœur Emmanuelle était encore là, elle aurait dit à Laurent Wauquiez : "Va à Calais !"

    Lire aussi

      Sur le même sujet

      Et aussi

      Lire et commenter