Polémique sur la crèche de Noël au conseil régional : Wauquiez défend une "tradition"

DirectLCI
LAÏCITÉ - En installant une crèche dans le hall d'entrée du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez se heurte à la colère de l'opposition, qui dénonce une "provocation". Sur LCI, l'intéressé a défendu une "tradition" qui ne constitue pas une "menace pour la laïcité".

Chaque année, la même polémique refait surface. L'installation d'une crèche dans un lieu public respecte-t-elle le cadre laïc ? Le président du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, relance le débat en installant pour la première fois une crèche géante dans le hall d'entrée de l'hôtel de la région. 


Un choix critiqué, que l'élu a défendu ce jeudi sur LCI, affirmant : "Une crèche au moment de Noël, c'est juste festif", c'est "une partie de nos traditions, de notre histoire, de notre culture". "Surpris" par la "polémique", il ne "voit pas au nom de quoi on aurait à s'excuser" et assure que la crèche de Noël ne constitue en rien une "menace pour la laïcité". Et enfonce le clou : "La menace sur la laïcité en France, c'est la burqa, le salafisme, les femmes dans les quartiers qui font l'objet d'oppression". 

Mais si pour le député de la Haute-Loire cette installation n'a rien d'incompatible avec la laïcité, tout le monde ne partage pas cet avis. Selon Le Point, les élus régionaux du Parti Radical de Gauche (PRG) sont les premiers à réagir, dénonçant "un caprice en même temps qu'une provocation à la laïcité et à la loi de 1905".


La présidente du groupe PRG Sarah Boukaala cite notamment l'arrêt du Conseil d'État : "Dans les bâtiments publics, sièges d'une collectivité publique ou d'un service public, une crèche de Noël ne peut pas être installée, sauf si des circonstances particulières montrent que cette installation présente un caractère culturel, artistique ou festif." 

En vidéo

Laurent Wauquiez fait installer une crèche dans son conseil régional, la polémique enfle

Certains élus socialistes s'insurgent également contre l'installation de la crèche de Noël. "Une nouvelle fois, il se met dans la situation de flatter l'électorat le plus conservateur et le plus réactionnaire, la droite de la droite", juge ainsi selon Le Point, Jean-François Debat, président du groupe PS régional. 


"Cette crèche n'a rien à faire là, il n'y a aucune tradition qui justifie sa présence ici, on n'est pas à Nyons, mais à Lyon. Si Laurent Wauquiez veut valoriser les santonniers, il n'a qu'à faire une exposition de santons, mais pas une crèche."


En colère, l'opposition n'exclut pas une action devant la justice pour faire retirer les santons de Noël trônant dans le hall d'entrée de l'hôtel de la région. 

Lire aussi

La question se pose également dans d'autres régions. En Provence-Alpes-Côte d'Azur la crèche est au cœur d'une polémique. Le Front national a déposé mercredi une motion pour demander son installation dans les locaux de l'hôtel de région, au nom de l'intérêt culturel. 


En parallèle, dans le Nord, le tribunal administratif de Lille avait début décembre refusé l'installation d'une crèche dans la mairie d'Hénin-Beaumont, ville dirigée par le Front national. Le juge lillois avait estimé que la commune du Pas-de-Calais avait "méconnu le principe de neutralité des personnes publiques".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter