Laurent Wauquiez s'excuse auprès de Nicolas Sarkozy après l'avoir accusé de mettre ses ministres sur écoute

Politique
AMBIANCE - Les remous de la diffusion dans "Quotidien" sur TMC des propos de Laurent Wauquiez lors d'un cours devant des étudiants de l'EM Lyon se poursuivent. Le patron des Républicains s'est excusé auprès de l'ancien président Nicolas Sarkozy, qu'il avait accusé de faire écouter ses ministres.

Après ses propos plus qu'embarrassants à l'égard de l'ancien président de la République Nicolas Sarkozy, Laurent Wauquiez "s'est excusé" samedi par téléphone. L'ancien chef de l'État "en a pris note", selon son entourage. Le coup de fil entre les deux hommes a eu lieu au lendemain de la diffusion par "Quotidien", l'émission de Yann Bathès sur TMC, d'une vidéo dans laquelle le président de LR affirme que Nicolas Sarkozy faisait écouter ses ministres.

"Grotesque histoire d'écoutes"

Sollicité par nos confrères de l'AFP, l'entourage de Nicolas Sarkozy "dément" par ailleurs "formellement cette grotesque histoire d'écoutes".  

En vidéo

EXTRAIT QUOTIDIEN : Le cours garanti "sans bullshit" de Laurent Wauquiez à l’EM Lyon

Laurent Wauquiez a dénoncé la diffusion de ses propos tenus devant des étudiants, "enregistrés de façon illégale", et a menacé de "suites judiciaires".  "Ces propos ont été tenus dans le cadre privé d'un enseignement, au cours d'une discussion libre avec des étudiants, parfois sur le ton de l'humour. Ce cours amenait notamment les étudiants à réfléchir sur les rumeurs et les fantasmes qui nourrissent la vie politique". "Il n'a pas exemple jamais été question dans mon esprit de soutenir qu'on ait fait surveiller des membres du gouvernement dans le cadre du Conseil des ministres", a tenté d'expliquer Laurent Wauquiez dans un communiqué ce samedi.

"Il fait du Trump"

Chez LR, si on ne défend pas les propos de Laurent Wauquiez, on attaque le procédé. "Pour certains médias, dès qu'il s'agit de  Laurent Wauquiez, il n'y a plus de déontologie", cingle la porte-parole Lydia  Guirous. Pour le vice-président de LR Guillaume Peltier, "la méthode discrédite  l'ensemble. On peut couper, on peut tronquer... (...) C'était un cours de jeu de rôles sur des situations irréelles, exceptionnelles liées aux rumeurs dans  le monde politique". 


Valérie Boyer, députée LR des Bouches-du-Rhône, est montée au créneau pour défendre Laurent Wauquiez en évoquant un possible complot contre le président LR.


"Puisque les attaques les plus violentes viennent de la majorité, qu'elle  se concentre à régler les problèmes des Français qui, eux, sont encolère sur  de vrais sujets : pouvoir d'achat, la fermeture des classes en zone rural, et  désormais celle de petites lignes SNCF dans nos territoires...", développe le  député du Loir-et-Cher.


"Il fait du Trump", juge au contraire un autre membre de LR, qui fustige la  "trop grande assurance de soi" et le "mépris" de Laurent Wauquiez, qui "assume de  n'avoir aucune conviction". "Sarkozy ne s'est jamais fait d'illusions sur Wauquiez. Il nous dit  toujours qu'il est sans limites et capable de tout...", décrypte un proche de  l'ancien président cité par l'AFP.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

LR : le clash entre Laurent Wauquiez et Virginie Calmels

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter