LCI/Mon avis citoyen - Dynamisme du centre-ville, propreté et sécurité en tête des préoccupations pour les municipales à Perpignan

LCI à Perpignan : le RN de Louis Aliot peut-il l'emporter ?
Politique

LCI VOUS ÉCOUTE - A l’approche des municipales, LCI.fr s’associe à monaviscitoyen.fr pour se mettre à l’écoute des électeurs et vous faire vivre la dernière ligne droite de cette campagne. Monaviscitoyen recense les débats, les idées, les échanges déposés volontairement et anonymement par les habitants des communes de France. Sans avoir valeur de sondage c’est le pouls du débat public dans une ville que nous pouvons ainsi vous faire remonter, identifiant les signaux faibles ou les tendances citoyennes qui émergent parfois en dehors des chemins classiques. Aujourd'hui, immersion à Perpignan.

Perpignan sera l'une des villes les plus scrutées de ces prochaines élections municipales. Avec ses 122000 habitants, elle est la plus grande commune convoitée par le Rassemblement national, dont le candidat est le député Louis Aliot, ex-compagnon de Marine Le Pen. Ce dernier, en se présentant sans étiquette, figure en tête des sondages. Il tentera de renverser le maire LR sortant Jean-Marc Pujol, victorieux en 2014 grâce à un désistement de la gauche. Le maire est en outre concurrencé par un ancien adjoint LaREM, Romain Grau. A la clé, l’hypothèse d’un “front républicain” pourrait se poser comme il y a six ans. Les écologistes rêvent quant à eux de remettre en cause le duel annoncé entre le RN et le maire sortant, et de créer la surprise avec leur tête de liste Agnès Langevine dans cette ville marquée par un taux de pauvreté important. 

Quant aux Perpignanais, que pensent-ils de leur ville ? Quelles sont à leurs yeux les priorités du prochain mandat ? Pour y voir plus clair, LCI est partenaire de la plateforme Mon avis citoyen, qui leur donne la parole en temps réel et de façon ouverte, et dont le “Manifeste” est à consulter ici. En voici un rapide aperçu, sur la base de près de quelque 33700 contributions collectées à ce jour sur l’ensemble du territoire de cette métropole. 

Lire aussi

Une priorité, redynamiser le centre-ville

Parmi les principaux atouts cités par les contributeurs sur la plateforme figurent le cadre de vie - proximité des plages, de la montagne, ensoleillement -, les loisirs, le patrimoine et la restauration. A l'inverse, l'une des principales faiblesses identifiées par les habitants est le manque de dynamisme du centre-ville, marqué depuis plusieurs années par les fermetures à répétition des commerces. "Le commerce du centre-ville dépérit", estime ainsi une septuagénaire, tandis qu'une habitante des Coves affirme qu'il n'y a "plus de magasin". Le centre est également perçu comme en voie de "paupérisation", voire de "désertification". "Le centre-ville meurt à cause des centres commerciaux alentours", observe pour sa part un autre contributeur, d'autres décrivant une situation "d'abandon". 

Pour redynamiser le centre, les habitants plaident tour à tour pour "la gratuité des bus et parkings" - le stationnement est régulièrement critiqué pour son coût -, l'arrêt du développement des zones commerciales en périphérie, la "relance de l'activité" commerciale avec des "loyers modérés", l'amélioration de l'offre de transports en commun ou encore la priorité à l'emploi pour faire revenir l'activité. 

La propreté fait débat

Parmi les principales faiblesses identifiées de Perpignan, la question de la propreté. Une ville "très sale" où les espaces verts "ne sont pas entretenus", juge sévèrement une habitante. "On est obligé de balayer son propre trottoir", témoigne une riveraine du quartier du Bas-Vernet. "Des poubelles sauvages partout et les policiers qui ne font rien quand ils passent", assure un autre, dans le quartier Saint-Jacques. "La saleté est le fait des citoyens eux-mêmes compte tenu du fait que les agents de la propreté font convenablement leur travail", tempère toutefois un sexagénaire du quartier des Platanes. 

Les habitants réclament "des conteneurs poubelles sélectives dans tous les quartiers", l'organisation d'une "journée de nettoyage au printemps", l'embauche d'agents de propreté ou encore un ramassage plus fréquent des poubelles. 

Une problématique de sécurité

Si elle ne figure pas en tête des préoccupations, la question de la sécurité revient très souvent dans les contributions. "Insécurité et trafics en tous genres", témoigne ainsi une habitante, "une insécurité qui entraîne un sentiment difficile à supporter au quotidien et donne une mauvaise image à l'extérieur", assure un autre. "Les quartiers comme Saint-Jacques et Saint-Matthieu sont quasiment inaccessibles dès la tombée de la nuit à cause de l'insécurité", affirme même un quadragénaire qui vit dans le quartier de la Gare, tandis qu'une habitante de Château-Roussillon fustige les "deux tiers de la population irrespectueux des règles du vivre-ensemble". Parmi les propositions, les contributeurs évoquent les renforts d'effectifs de police et de gendarmerie, des caméras de vidéoprotection, ou encore la sécurisation des transports collectifs. 

Les notes de Perpignan

- Qualité de vie : 5,87/10 (contre 7/10 au niveau national)

- Services à la population : 5/10 (contre 5,63/10 au niveau national)

- Transports : 5,05/10 (contre 4,98/10 au niveau national)

- Commerces et emploi : 3,55/10 (contre 5,24/10 au niveau national)

- Sécurité et prévention : 3,54/10 (contre 6,02/10 au niveau national)

- Social et solidarité : 5,22/10 (contre 5,75/10 au niveau national)

- Gestion publique : 3,58/10 (contre 5,65/10 au niveau national).

- 51% des Perpignanais recommanderaient leur ville à un proche, contre 58% des Parisiens, 86% des Lyonnais, 71% des Nantais, 48% des Marseillais et globalement 73% des Français. 

- 38% des Perpignanais sont satisfaits de la communication qu'ils reçoivent de la municipalité (66% au niveau national).

Rendez-vous sur www.monaviscitoyen.fr pour contribuer à votre tour.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent