Le chef du PS fait le lien entre la profanation du cimetière juif et le vote FN

Le chef du PS fait le lien entre la profanation du cimetière juif et le vote FN

DirectLCI
POLÉMIQUE – Le premier secrétaire du Parti socialiste a estimé dimanche après-midi que l'ampleur du vote en faveur de l'extrême droite n'était pas pour rien dans la décision de cinq jeunes de profaner plusieurs centaines de tombes dans le cimetière juif de Sarre-Union.

Peut-on faire le lien entre les profanations du cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin) et le vote en faveur du Front national ? Pour Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire du PS, il n'y a aucun doute. Interrogé sur cette question dimanche sur Canal+, il n'a pas hésité avant de répondre : "Oui, je le fais."

Le député PS du Bas-Rhin s'interroge sur cette "coïncidence"

"Je pense qu’à partir du moment où on a un mouvement d'extrême droite qui fait 45 % et qui professe la haine de l'autre ce n'est pas indifférent à ce qui a dû se passer dans les familles, a-t-il développé. Il faut bien comprendre qu'à partir du moment où l'on stigmatise tel ou tel dans la vie, dans la société, eh bien ça se termine comme ça."

La profanation, dimanche dernier, du cimetière juif de Sarre-Union a déclenché une vague d'indignation dans la classe politique. Plus de 200 tombes, sur les 400 que compte la parcelle, avaient été dégradées par cinq mineurs, interpellés depuis et mis en examen. Quelques heures après la découverte des dégradations, le député PS du Bas-Rhin Philippe Bies avait fait, lui aussi, un parallèle entre le vote FN et ces profanations. Sur Twitter, il avait pointé du doigt la "coïncidence" entre les deux événements.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter