"Le chômage baisse, mais les inscrits à Pôle emploi sont plus nombreux", vraiment ?

Selon le député de La France Insoumise, "il y a plus d'inscrits à Pôle emploi qu'il n'y en avait l'année dernière à la même période et plus qu’au début du quinquennat". Qu'en est-il réellement ? Le point en plateau avec notre journaliste.

EMPLOI - Adrien Quatennens (LFI) accuse le gouvernement de communiquer à tort sur les bons chiffres du chômage. Car selon lui, "il y a plus d'inscrits à Pôle emploi aujourd'hui" que l'an dernier ou en mai 2017. Une affirmation à moitié vraie.

Il aimerait bien, lui aussi, participer au "grand concert de trompettes et de tambour qui salue les efforts du gouvernement". Sauf que si l'exécutif se félicite de la baisse de 5,5% du nombre de chômeurs, Adrien Quatennens voit derrière cette statistique "une explosion de la précarité de l'emploi". 

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Les Vérificateurs, une équipe de fact-checking commune aux rédactions de TF1, LCI et LCI.fr

Interrogé ce mercredi 3 novembre sur France inter, le député La France insoumis (LFI) a argué qu'il y avait "aujourd'hui plus d'inscrits à Pôle emploi que l'année dernière à la même période (...) et qu'il y en avait au début du quinquennat d'Emmanuel Macron". Qu'en est-il réellement ? 

Plus d'inscrits qu'en mai 2017

Le nombre de personnes "inscrites à Pôle emploi" tient compte des cinq catégories répertoriées par l'agence. Allant de A à E, elles concernent les demandeurs sans emploi et tenus d'en chercher un, ceux qui ont exercé une activité réduite (de plus ou moins de 78 heures), et ceux qu n'ont pas d'emploi, mais qui ne sont pas tenus d'en chercher un (en formation, en arrêt maladie, etc.).

Il est donc intéressant de se concentrer sur les demandeurs des catégories allant de A à C, les autres ne cherchant pas concrètement d'activité. Or, selon les derniers chiffres de Pôle emploi, il y a aujourd'hui 5.577.800 inscrits dans toute la France. Un chiffre qui représente une baisse de 206.000  personnes par rapport au troisième trimestre de 2020, d'après la même source. Adrien Quatennens se trompe donc. 

Lire aussi

Mais qu'en est-il si l'on regarde les niveaux de mai 2017, au moment où Emmanuel Macron arrive au pouvoir ? D'après ces données, il y a avait un total de 5.560.800 inscrits à Pôle emploi et tenus de chercher un travail. Soit un chiffre légèrement en deçà de ceux que l'on connaît aujourd'hui (17.000 inscrits en moins). Cette fois-ci, le député LFI du Nord dit vrai. 

En vidéo

LES VÉRIFICATEURS - Assurance-chômage : la réforme va-t-elle appauvrir un tiers des demandeurs d'emploi ?

Pour résumer, le quinquennat d'Emmanuel Macron n'aura pas engendré de baisse du nombre de demandeurs d'emploi. En revanche, il aura effectivement permis de diminuer le nombre d'inscrits en catégorie A, au détriment de la catégorie B, considérée comme plus précaire. Ainsi, la baisse de 5% de la première s'accompagne d'une augmentation de 4% de la deuxième, qui prend en compte les travailleurs en "activité réduite courte".

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sous Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.

Sur le même sujet

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.