Un conseiller régional FN suspendu après des propos révisionnistes

Un conseiller régional FN suspendu après des propos révisionnistes
Politique

FRONT NATIONAL - Benoît Loeuillet, ancien dirigeant identitaire devenu le patron du FN à Nice, a été suspendu de ses fonctions par son parti. En cause : une discussion, filmée en caméra cachée et diffusée ce mercredi soir dans un documentaire, dans laquelle le conseiller régional minimise la Shoah.

Avant même sa diffusion, le documentaire "Le FN à la conquête des jeunes : Enquête d'un infiltré" ne manque pas de faire parler de lui. A l’origine, il visait à comprendre "comment le FN est devenu en quelques années le premier parti de France chez les jeunes" et à mettre en lumière le fonctionnement en interne du "système Marine Le Pen".

Mais cette enquête menée par le journaliste Quentin Pichon, infiltré en caméra cachée au sein du FNJ (Front national de la jeunesse) pendant deux mois, a également permis de mettre à jour les liens qui unissent les jeunes militants de ce parti et … les identitaires, une mouvance radicale régionaliste qui prône la "lutte sans compromis contre l’immigration-invasion" et contre "la fracture ethnique" autrement dit le métissage culturel.

Il n'y a pas eu de morts de masse comme ça a été dit- Benoît Loeillet

Un temps congédié de la sphère du Front National, le groupuscule a aujourd’hui intégré les rangs du parti. La dédiabolisation du parti semble avoir ses limites. On retrouve ainsi d’anciens dirigeants identitaires comme Philippe Vardon désormais conseiller régional FN en Paca et membre de l'équipe de campagne de Marine Le Pen.

Dans ce documentaire réalisé par TV Presse Productions, Philippe Vardon ironise lors d'un tractage : "Ca commence à être inquiétant : tous les mecs qui me serrent la main, ils sont noirs." Le reportage va également à la rencontre de Benoît Loeillet, ancien dirigeant de Nissa Rebela, aujourd’hui conseiller régional FN en Paca. L’homme politique est aussi propriétaire de la librairie du Paillon à Nice. C'est dans son arrière-boutique que le journaliste a filmé un de leurs échanges.

Dans ces locaux, on retrouve d’anciennes éditions de livres d’Adolph Hitler ou encore des ouvrages de l’historien Robert Faurisson défendant la théorie du révisionnisme. Une position reprise par Benoît Loeillet lui-même dans son local : "Je ne sais pas trop quoi penser de la thèse révisionniste, confie-t-il à Quentin Pichon. C'est compliqué. Bon, après, je pense qu'il n'y a pas eu autant de morts. Il n'y a pas eu 6 millions". Et d’ajouter : "Il n'y a pas eu de morts de masse comme ça a été dit".

Pour preuve, l’ancien dirigeant de Nissa Rebela cite le rapport du révisionniste Fred Leuchter. En 1988, ce dernier avait tenté de démontrer que les chambres à gaz n’avaient pas pu techniquement exister. "Il montrait certaines pièces qui étaient censées être des chambres à gaz, il prouvait qu'il n'y avait pas eu de Zyklon B dans ces pièces-là (...) c'était des pièces de désinfection".

Ce mec est un con et un abruti- Gilbert Collard

Toute l'info sur

Marine Le Pen perd la présidentielle

Des propos bien loin de l’image que tente de défendre aujourd’hui le Front National et qui ont rapidement fait réagir au sein du parti. Invité sur Cnews ce mercredi matin, Gilbert Collard a promis que le patron du FN à Nice serait convoqué et viré du Front National. "Ce mec est un con et un abruti" n’a pas manqué de commenté le député apparenté FN du Gard.

S’en est suivi un communiqué du parti confirmant ses dires : "Suite à la révélation de propos qu’il a tenus dans le cadre d’une reportage télévisé qui sera diffusé ce jour, M. Benoît Loeuillet est suspendu du Front National et sera convoqué très prochainement devant les instances disciplinaires du mouvement en vue de son exclusion" ajoutant espérer que "M. Loeuillet aura l’honnêteté de démissionner de son mandat de Conseiller régional". A quelques semaines de la présidentielle, le FN compte bien soigner son image et mettre un voile sur les dérives internes. 

Mais le documentaire jette le trouble sur l'ensemble de la branche frontiste de Nice. Le journaliste infiltré accompagne ainsi au début du documentaire le patron local du Front national de la Jeunesse, Bryan Masson, à une soirée identitaire dans leur repère lyonnais de "La Traboule". On y croise de nombreux proches de Marine Le Pen comme Frédéric Chatillon, Axel Loustau, mais aussi les élus Guillaume Luczka (conseiller régional Ardennes) ou Aline Bertrand (conseillère régionale Paca). Le grand ménage ne semble pas terminé.

Lire aussi

En vidéo

Des jeunes abandonnés prêts à voter FN

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent