Le coût des anciens présidents de la République revu à la hausse

Le coût des anciens présidents de la République revu à la hausse

ARGENT PUBLIC - Selon le député PS René Dosière, les trois anciens présidents de la République coûtent quelque 9,6 millions d'euros par an à l'Etat en dépenses de fonctionnement, personnel et protection. Valéry Giscard d'Estaing reste le plus coûteux, devant Nicolas Sarkozy et Jacques Chirac.

"Clarifier, préciser et limiter les avantages consentis par la Nation envers ses anciens présidents". C'est l'enjeu de la proposition de résolution, déposée cette semaine par René Dosière. Le député PS sait de quoi il parle : selon une nouvelle évaluation de ce scrutateur des dépenses de l'Etat, les trois anciens présidents de la République coûtent quelque 9,6 millions d'euros par an à l'Etat en dépenses de fonctionnement, personnel et protection.

Un chiffre revu à la hausse par le député, à sa grande surprise. "La réponse à ma question écrite au ministère de l’Intérieur sur le coût de la sécurité, longtemps attendue (pendant 17 mois!), permet d’ajuster les calculs que j’avais effectués le 27 janvier 2015 et qui s’élevaient à 6,2 millions", a-t-il écrit jeudi sur son blog. Dans le détail, les dépenses s'élèvent à 3,9 millions par an pour VGE (2,5 en protection, 1,1 en personnel, 0,3 en fonctionnement), 3,3 millions pour Nicolas Sarkozy (1,8 en protection, 1,2 en personnel, 0,3 en fonctionnement), et 2,4 millions pour Jacques Chirac (1,3 en protection, 0,9 en personnel, 0,2 en fonctionnement).

A LIRE AUSSI >>  Sarkozy doit rendre son salaire et son bureau d'ex-Président, attaque le PS

Sarkozy, l'ancien président qui coûte le plus cher pour la sécurité

En outre, les anciens présidents bénéficient d’un appartement de fonction meublé au service auquel sont affectés deux personnes. Ils ont droit à deux policiers pour leur protection rapprochée, une voiture de fonction avec deux chauffeurs et sept collaborateurs permanents. Les dépenses de personnel sont supportées par les ministères mettant à disposition ces collaborateurs. La surveillance de la propriété de Valéry Giscard d’Estaing à Authon (Loir-et-Cher) par des gendarmes revient à 1,3 million d'euros par an, celle du château de Jacques Chirac à Bity (Corrèze) à 502.407 euros. Nicolas Sarkozy n'a pas de propriété de ce type.

Pour la seule sécurité rapprochée plus celle des domiciles parisiens, assurées par la police nationale et les CRS, Nicolas Sarkozy est l'ancien président qui coûte le plus cher (1,79 million), devant VGE (1,13 million) et Jacques Chirac (800.756 euros). La garde statique nécessite 6 effectifs par 24 heures. La surveillance du domicile de Jacques Chirac aurait été supprimée depuis juillet 2010, selon les éléments rapportés par le député socialiste.

Ces calculs pourraient s'arrêter là. Mais ce serait sans prendre en compte le traitement mensuel des anciens présidents (environ 6.000 euros), ou la rémunération mensuelle de membre du Conseil constitutionnel (12.000 euros), que VGE est le seul à toucher. Devant ces chiffres, François Hollande a demandé au Premier président de la Cour des comptes et au vice-président du Conseil d’Etat de lui faire des propositions sur le statut des anciens présidents, a noté René Dosière. Surtout que le statut d'ancien président repose sur des bases fragiles : celui-ci est réglé "sur la seule base d'une lettre personnelle" en 1985 de Laurent Fabius, alors Premier ministre, à Valéry Giscard d'Estaing, avait rappelé l'élu PS en 2015.

A LIRE AUSSI >>  Budget de l'Elysée : Hollande, moins de fleurs et de sondages que Sarkozy

Sur le même sujet

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.