Le FN parle des fillettes "qui ne veulent plus aller à la piscine" à cause de la mixité

Le FN parle des fillettes "qui ne veulent plus aller à la piscine" à cause de la mixité

DirectLCI
POLEMIQUE - Au lendemain de la sortie de la numéro deux de l'UMP Nathalie Koscuisko-Morizet sur les écoliers en retard à cause de la "prière", la députée frontiste Marion Maréchal-Le Pen en a profité opportunément pour s'inquiéter d'un autre phénomène.

Après les élèves en retard à l’école à cause de "la prière", les écolières qui ne vont plus à la piscine à cause de la mixité. Ce mardi matin sur  BFMTV , Marion Maréchal Le Pen, députée FN du Vaucluse, a embrayé sur la polémique créée lundi par Nathalie Koscuisko-Morizet, la numéro deux de l’UMP.

La veille, devant Jean-Jacques Bourdin, NKM avait rapporté les propos de "son ami" et maire de Mulhouse Jean Rottner qui lui a expliqué "que dans sa ville il y a des dizaines d’enfants qui, le matin, arrivent tous les jours en retard à l’école parce qu’ils sont à la prière". Des propos  appuyés par l’édile , qui n’a toutefois pas pu donner précisément l’ampleur du phénomène.

EN SAVOIR + >>  Quand NKM évoque le retard des enfants à l’école à cause de "la prière"

La suspension des allocs en bandoulière

"Il y a certainement des témoignages [rapportés par le maire de Mulhouse, ndlr] qui sont vrais", explique la députée frontiste, qui précise toutefois n’être pas allée à Mulhouse. Peu loquace sur ce phénomène précis, elle profite toutefois de cette opportunité pour en évoquer un autre, qui lui aurait été rapporté par un inspecteur des écoles : celui "des jeunes filles de 10 ans qui ne vont plus à la piscine parce que leurs parents ne veulent pas, parce que c'est mixte" ; la députée du Vaucluse évoque là les sorties scolaires à la piscine.

Sans avancer de chiffres ni apporter de précision sur le sujet qu'elle évoque, elle déroule sa solution : une sanction financière - la suspension des allocations familiales - après des avertissements aux parents.

Revoir la séquence à la 18e minute : 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter