Le gouvernement annule 185 millions d'euros de crédits pour l'égalité des territoires, soit le financement de "12.000 logements sociaux"

DirectLCI
ÉCONOMIES - Dans un décret paru le 21 juillet, le gouvernement a annulé près de 185 millions d'euros de crédits à un programme qui prend notamment en charge le financement de logements sociaux. Une décision dénoncée par des organismes HLM et un élu communiste, qui estiment que "l'État remet en cause le financement de 12 000 logements sociaux".

C'est un nouveau tour de vis budgétaire presque passé inaperçu. Dans un décret paru le 21 juillet, le gouvernement a annulé près de 185 millions d'euros d'autorisations d'engagement sur le programme "urbanisme, territoires et amélioration de l'habitat", consacré entre autres au financement du logement social.


Dans le détail, ce décret annule plus de 184 millions d'euros d'"autorisations d'engagement", c'est à dire des crédits qui peuvent s'étaler sur plusieurs années, dont 130 millions de "crédits de paiement", qui sont eux des crédits payés dans l'année.

"12.000 logements sociaux" en moins

"Concrètement, cette décision prise en catimini, sans concertation aucune (...), conduit dans sa traduction budgétaire à renoncer à l’engagement, en 2017, de 12 000 logements PLAI (logements sociaux aux loyers les plus bas)", a déclaré dans un communiqué l'Union sociale pour l'habitat,  l'organisation qui représente 730 organismes HLM.


"Après une décision prise à la hussarde sur les APL, ce sont maintenant les logements très sociaux qui sont dans le 'viseur de Bercy' alors que le gouvernement annonce une 'loi sur le logement' à l’automne. Il est temps de revenir à la raison, de prendre la mesure des difficultés des familles les plus modestes", ajoute le président de l'Union sociale pour l'habitat, Jean-Louis Dumont.

L'élu communiste Ian Brossat, adjoint à la Maire de Paris en charge du Logement et de l'Hébergement d'urgence, a également réagi sur Twitter.  Comme l'Union sociale pour l'habitat, il affirme que "l'État remet en cause le financement de 12.000 logements sociaux". "Après s'être attaqué à l'aide à la personne avec les #APL, le gouvernement s'attaque à l'aide à la pierre avec ces crédits en moins...", a-t-il ajouté.

Après avoir annoncé une baisse de 5 euros des aides personnelles au logement, le gouvernement a précisé qu'une "réforme globale" du système serait mise sur la table d'ici à l'automne prochain. Le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, n'a pour autant pas précisé quelle serait la durée de cette baisse de 5 euros. "En l'état, nous sommes sur le budget 2017, ce budget, il faut le boucler", a-t-il affirmé, laissant sous-entendre que la baisse pourrait donc être annulée à partir de jannvier 2018.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter