Le gouvernement confirme un coup de rabot sur une aide aux personnes âgées pour l'emploi à domicile

Politique

SOCIAL - Interrogée lundi matin sur LCI, la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a confirmé l'information des "Echos" sur le recentrage d'une exonération de cotisations sociales pour les personnes âgées de plus de 70 ans dès 2020. Cette aide sera désormais réservées aux personnes handicapées ou en perte d'autonomie.

Une confirmation qui risque de faire grincer à nouveau des dents chez les petits retraités. Invitée de LCI lundi matin, la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a confirmé l'information des Echos sur un coup de rabot à venir sur l'exonération totale de cotisations sociales sur l'emploi à domicile pour les personnes de plus de 70 ans. 

Selon Les Echos, l'exécutif prévoit, dans son budget 2020, de limiter ce dispositif, qui permet d'employer des aides à domicile pour faire la cuisine, les courses, le ménage, le jardinage ou pour tenir compagnie, aux seules personnes âgées handicapées ou en perte d'autonomie. Une mesure qui permettrait d'économiser 310 millions d'euros en 2020, puis 360 millions d'euros les années suivantes. 

Voir aussi

Jusqu'ici, cette exonération sociale était automatique pour l'ensemble des personnes de plus de 70 ans, jusqu'à 650 euros de rémunération mensuelle. 

Lire aussi

"Recentrage"

"Je le confirme tout à fait", a indiqué Sibeth Ndiaye sur LCI. "Nous souhaitons recentrer les choses pour que les aides s'adressent aux personnes qui en ont le plus besoin."

La porte-parole de l'exécutif a assuré que ce n'était "pas un nouveau coup porté aux retraités", estimant qu'il y a aujourd'hui "d'autres aides pour employer les personnes à domicile", et que les autres dispositifs ne seront "pas modifiés". "Un budget se construit en faisant des choix", a-t-elle ajouté. 

"Comme si ce n'était pas suffisant de leur rogner leurs retraites", a réagi lundi matin sur Twitter le sénateur LR de l'Eure Ladislas Poniatowski. "On marche sur la tête." "Encore un mauvais coup pour le pouvoir d'achat des personnes âgées", a également déploré le secrétaire national du PCF, Fabien Roussel. "Définitivement, le gouvernement cherche à faire payer par tous les moyens nos aînés."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter