Le masque sosie de Jacques Chirac rejoint une expo consacrée à l'ex-président

Politique

RESSEMBLANCE - Le masque traditionnel japonais présentant une ressemblance troublante avec Jacques Chirac va être exposé fin juin dans le cadre d'une exposition consacrée à l'ancien président, au musée du quai Branly.

Comme un clin d'œil. Le masque représentant une mythologie japonaise, le démon Ôbeshimi, dont la ressemblance avec Jacques Chirac avait amusé la toile il y a un peu plus d'un an, va être exposé à Paris, dans le cadre d'une exposition consacrée à l'ancien chef de l'Etat.

Ce masque, datant du XVIIIe et conservé au musée Georges-Labit de Toulouse, doit en effet intégrer les pièces qui seront exposées à partir du 21 juin au musée du Quai Branly, dans le cadre d'un événement intitulé "Jacques Chirac ou le dialogue des cultures". C'est à l'initiative de l'ancien président que ce musée consacré aux arts premiers a été créé à en 2006.

Un homme passionné par l'Asie

L'exposition présentera plus de 150 œuvres qui permettront "de (re)découvrir la passion de l’ancien Président de la République pour l’Asie, et pour le Japon en particulier, ou son intérêt méconnu pour les arts précolombiens, mis à nu lors de l’exposition "Taïno" de 1994 au Petit Palais", précise le musée dans la présentation de l'événement .

Le masque qui présente une étonnante ressemblance avec la marionnette des Guignols caricaturant l'ancien président est une représentation traditionnelle d'un démon réputé des plus maléfiques qui était utilisé dans les pièces de théâtre nô.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter