Le ministre Julien Denormandie assure que sa génération "n'a jamais connu" un chômage sous les 9%. Vraiment ?

Proche du président de la République, Julien Denormandie est en charge du Logement et de la Ville au sein du gouvernement.
Politique

Toute L'info sur

À la loupe

À LA LOUPE – Né en 1980, le ministre de la Ville et du Logement Julien Denormandie a assuré sur France 2 que pour les gens de sa génération, un taux de chômage à plus de 10% était normal. Est-ce vrai qu'il n'a "jamais connu" un chômage sous les 9%, comme il l'a prétendu face à Laurent Ruquier ?

Proche d'Emmanuel Macron, Julien Denormandie a défendu samedi sur le plateau d'On n'est pas couché la politique gouvernementale. Le ministre du Logement et de la Ville a notamment insisté sur les bons résultats en matière d'emploi, se réjouissant des baisses du chômage enregistrées depuis le début de mandat du président de la République. 

Avec 8,5% de la population active à la recherche d'un emploi, le taux de chômage est aujourd'hui le plus faible depuis janvier 2009. Julien Denormandie, face à ces chiffres, savoure : "Je suis d'une génération du tout chômage", a-t-il assuré devant Laurent Ruquier et ses chroniqueurs, "on m'a toujours expliqué que c'était normal d'avoir un chômage de plus de 10%". Le ministre en a ensuite ajouté : "Le taux de chômage, il a diminué en dessous de 9%, ma génération n'a jamais connu ça."

Une exagération manifeste

Né en août 1980, l'ingénieur de formation a aujourd'hui 39 ans. N'a-t-il vraiment jamais connu durant sa vie une France sous les 9% de chômage ? Une rapide visite sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) permet de vérifier cette affirmation. Les "séries longues" de données mises à disposition du grand public permettent en effet de remonter jusqu'à 1975. Les taux de chômage sont soigneusement reportés par trimestre et il suffit d'un coup d'œil pour observer que le ministre a la mémoire courte. 

On observe grâce au graphique ci-dessus que la dernière incursion de la France sous les 9% remonte au troisième trimestre 2011, un peu moins d'un an avant l'arrivée au pouvoir de François Hollande. Une situation qui n'avait à l'époque rien d'une curiosité, puisque cela faisait 11 ans que la France évoluait sous cette barre des 9% (depuis le 1er trimestre de l'an 2000). 

Lire aussi

Julien Denormandie exagère donc en expliquant que sa génération n'a "jamais connu ça". De la même manière, il est faux d'affirmer que les gens de son âge se sont vu répéter qu'il était normal en France d'observer un chômage au-dessus des 10%. En effet, si l'on ne s'intéresse qu'aux données depuis sa naissance en 1980, le ministre n'a vécu cette situation que durant 19 trimestres (soit un peu moins de 5 ans). Cela ne représente que 12 % de sa vie. En comparaison, il a passé plus des deux tiers de son existence (69% exactement) dans une France sous les 9% de chômage. 

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter