"Le ni-ni ne peut pas être la doctrine générale" de l'UMP, déclare Hervé Mariton

Politique
DirectLCI
L'élection législative partielle dans le Doubs s'est soldée par la victoire du candidat (PS), Frédéric Barbier, face à la candidate FN. L'UMP, balayé dès le premier tour, avait décidé d'appliquer le "ni-ni". Selon le député (UMP) de la Drôme, Hervé Mariton, "ceci ne peut pas être la doctrine générale" du parti.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter