VIDÉO - Le nouveau lapsus d'Edouard Philippe lors de son discours sur l'autisme

Politique
DirectLCI
LES MOTS ONT UN SENS - Au cours d'un discours sur la stratégie nationale pour l'autisme, le Premier ministre Edouard Philippe a de nouveau fait un lapsus savoureux en confondant les mots "concertation" et "contestation".

Il commence à être coutumier du fait. Au cours d’un discours sur la stratégie nationale pour l’autisme, le Premier ministre Edouard Philippe a de nouveau fait un lapsus. Le chef du gouvernement a cette fois-ci inversé les mots "concertation" et "contestation". "C’est pour amorcer des changements majeurs pour les personnes autistes que le président de la République a ouvert en juillet une vaste contest… Concertation. Qui peut-être après tout est une contestation" a-t-il déclaré, conscient d’avoir ripé. 


"Nous avons une compétition avec madame la ministre des Solidarités et de la Santé pour savoir lequel d’entre nous prononcera le lapsus linguae le plus frappant", apoursuivi Edouard Philippe sous les rires de l’assemblée, faisant référence à l'intervention d'Agnès Buzyn dans l'hémicycle, où elle avait désignés les députés par le mot "retraités". "Je crois, madame la ministre, que cette compétition est en cours. Je vais essayer de faire en sorte de remporter la palme aujourd’hui" a-t-il ajouté avant de reprendre le cours de son discours.

"Sucer" au lieu de "susciter"

Le Premier ministre s'était déjà fait remarquer avec un lapsus mi-mars dernier. Alors qu'il prononçait un discours devant le gratin du rugby français, il avait dit : "Et parce que la France est une nation qui veut continuer à sucer..." au lieu de "La France est une nation qui veut continuer à susciter des grands champions".  A quand le prochain ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter