Prix, nombre de bureaux de vote... on en sait plus sur la primaire de la gauche

SCRUTIN - Alors que la primaire de la droite est lancée et que toutes les modalités sont connues, c’est au tour du Parti socialiste de dévoiler ce dimanche les règles qui régiront la primaire de la gauche les 22 et 29 janvier.

Ce dimanche lors d’un conseil national, le Parti socialiste va adopter les modalités de sa primaire, dont les deux tours se dérouleront les 22 et 29 janvier 2017. Le Premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis en a dévoilé quelques-unes dans le Journal du Dimanche


• Les parrainages


Tout d’abord, le système de parrainage sera le même qu’en 2011. Les candidats devront donc recueillir la signature de 5% des parlementaires, ou 5% des membres titulaires du conseil national, ou 5% des maires des villes de plus de 10.000 habitants répartis dans dix départements et quatre régions, ou 5% des conseillers régionaux et départementaux de dix départements et quatre régions. Les candidats qui participeront sans être membre du PS, à l’instar de l’écologiste François de Rugy, en seront exemptés. La date de dépôt des candidature est fixée au 15 décembre prochain.


• Les bureaux de vote


Selon les remontées des fédérations, le Parti socialiste est déjà en mesure d’annoncer qu’il y aura au moins 8000 bureaux de vote sur le territoire français. Mais le Premier secrétaire du parti en veut plus. En 2011, 9300 bureaux avaient été ouverts. 


• Le prix


A chaque tour, les votants devront s’acquitter d’un euro et signer une liste d'émargement sur laquelle on pourra lire "Ma signature sur cette liste d'émargement vaut engagement de reconnaissance dans les valeurs de la Gauche et des écologistes". 

Les candidats doivent s'engager à soutenir le vainqueur de la primaire

• Les engagements à tenir pour les candidats


Le juriste Thomas Clay présidera la haute autorité en charge de faire appliquer les règles du scrutin. Les candidats devront respecter une "charte d'éthique" et une "déclaration d'engagement" leur demandant de s'engager "à soutenir publiquement le (la) candidat-e qui sera désigné-e à l’issue des primaires citoyennes et à m’engager dans sa  campagne". Après les deux tours, le Premier secrétaire aimerait voir tous les candidats réunis derrière le vainqueur lors d'un grand rassemblement au Zénith le 4 février.  


• Budget de campagne


Le budget alloué à chaque candidat devrait être de 50.000 euros, comme en 2011, même si le PS proposait initialement 30.000 euros. Le parti ne semble pas vouloir aller jusqu’aux 100.000 euros réclamés par Arnaud Montebourg, qui n’a pas encore dit s’il participerait à la primaire du PS. 


• Débats


Deux ou trois débats seront organisés avant le premier tour le 22 janvier, a annoncé Jean-Christophe Cambadélis.

Lire aussi

VIDÉO - Le mode d'emploi de la primaire entériné

En vidéo

Primaire du PS : le mode d'emploi entériné

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Elections présidentielles

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter