Le patron des jeunes avec Macron démissionne

Politique
DÉPART - Le délégué général des Jeunes avec Macron (JAM) va démissionner, selon l'AFP, alors que son mandat court jusqu'en 2021. De nouvelles élections auront lieu en juillet prochain, en ligne.

Il avait pourtant une place au chaud jusqu'en mars 2021. Mais Martin Bohmert, délégué général des Jeunes avec Macron (JAM) a annoncé samedi sa démission à l'AFP. Il explique cette décision par son "intime conviction que les responsabilités politiques doivent être renouvelées".


Lors de son élection en mars 2018, Martin Bohmert s'était fixé des "objectifs assez clairs de positionner les JAM comme un aiguillon de la majorité et entretenir l'énergie et l'optimisme que l'on avait dans les campagnes de 2017". Il estime, avec son équipe, avoir "largement réussi cela".

Nouvelle élection

Les JAM sont la seule association officiellement affiliée à La République en marche. Elle a été co-fondée, à l'origine, par les députés Pierre Person, Sacha Houlié, Jean Gaborit et Florian Humez en juin 2015, soit dix mois avant En Marche!. 


A l'approche des municipales de mars 2020, les JAM doivent "se diriger vers des missions plus locales", constate à présent Martin Bohmert. Suite à son départ,  les JAM voteront en ligne début juillet pour élire une nouvelle direction. La passation se fera lors de l'université de rentrée de LaREM en septembre à Bordeaux. Un événement baptisé "Campus des territoires", que Martin Bohmert a été chargé d'organiser pour le parti présidentiel et qui doit réunir 3000 adhérents.


En avril dernier, le témoignage d'une militante accusait Martin Bohmert d'agression sexuelle. Interviewé par le JDD ce 9 juin, celui qui vient de présenter sa démission assure qu'une "procédure est en cours". Il ajoute : "De mon côté, j'ai porté plainte pour diffamation."

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter