Le politologue Stéphane Rozès pointe du doigt une erreur stratégique du PS

Politique

Le politologue, président de la CAP et enseignant à Sciences Po, Stéphane Rozès, pointe du doigt la balle que la gauche s'est tirée dans le pied en usant d'une politique qui ne cesse de pointer le péril d'une formation politique qui prospère dans la difficulté à comprendre ce que fait la majorité dans le travail de redressement de la France. Il faudrait montrer ce qui est fait et ce qui est bon pour la France selon lui.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter