Île-de-France : le pass Navigo n'augmentera pas en 2019

Île-de-France : le pass Navigo n'augmentera pas en 2019

Politique
DirectLCI
TRANSPORTS EN COMMUNS - Pour la deuxième année consécutive, Valérie Pécresse annonce ce dimanche au Parisien que le prix du pass Navigo restera stable. Une réponse de la présidente de la région Ile-de-France à la colère des Gilets jaunes.

Une nouvelle qui devrait faire du bien au porte-monnaie des Franciliens. Contrairement à son début de mandat, Valérie Pécresse n’augmentera pas le prix du pass Navigo. C’est en tout cas ce qu’elle a annoncé au Parisien ce dimanche 9 décembre. Car, selon la présidente de la région Île-de-France, il faut que les "territoires prennent leurs responsabilités" face au mouvement des Gilets jaunes, qui questionne aussi bien le pouvoir d’achat que le transport.

Près de 4,3 millions d’usagers réguliers par an

L’élue Les Républicains a ainsi expliqué au journal local que sa décision répondait à la nécessité pour les territoires de travailler "à recoudre les blessures, en s’attaquant à la question du pouvoir d’achat". Et de conseiller au gouvernement d'en faire de même.


"Nous avons 8 millions de salariés qui prennent les transports en commun tous les jours. Pour eux, j’ai décidé que pour la 2e année consécutive, nous n’augmenterions ni le passe Navigo, ni le passe Imagin’R", a ainsi expliqué au Parisien la présidente de Île-de-France Mobilités, l’autorité organisatrice des transports dans la région.

Lors de son arrivée à la tête de la région, l’élue avait pourtant procédé à deux augmentations successives sur le coût du pass Navigo. Cet abonnement aux transports franciliens, qui comptait près de 4,3 millions d’usagers réguliers en 2016, est alors passé de 70 à 75.20 euros par mois. Une décision qui allait d’ailleurs à l’encontre de ses promesses. En pleine campagne électorale, la candidate affirmait en effet : "Je maintiendrai le pass Navigo à 70 euros, car je ne jouerai pas avec le pouvoir d'achat des Franciliens."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter