Le "recruteur" du FN piégé par Canal+

Le "recruteur" du FN piégé par Canal+

DirectLCI
POLITIQUE - Au cours d'un reportage de Canal+, Paul-Marie Coûteaux, présenté comme le recruteur du FN, est pris en flagrant délit de mensonge. Une situation qui met à mal la communication du parti de Marine Le Pen dans le domaine.

De quoi entamer la communication du FN. C'est l'une des stratégies du parti d’extrême droite en vue des élections : mettre l'accent sur le nombre d'adhésions et surtout les personnalités déçues de l'UMP ou autres, qui ont décidé de rejoindre la formation de Marine Le Pen. Parmi elles, l'ancien responsable du RPR, Philippe Martel, notamment ex-chef de cabinet d'Alain Juppé au Quai d'Orsay, devenu récemment chef de cabinet de Marine Le Pen.

Un ralliement que le Front doit à Paul-Marie Coûteaux, ancien député européen présenté comme le "recruteur" de la formation de Marine Le Pen. Ce personnage au carnet d'adresse bien fourni, candidat Rassemblement Bleu Marine à Paris, a été piégé par l’émission Le Supplément de Canal +, diffusée dimanche. Alors que les journalistes de l'émission, présentée par Maïtena Biraben, réalisaient un sujet sur le recrutement au sein du Front national, ce dernier a fait croire face caméra qu'il venait, lors d'un déjeuner à Brest, de recruter un couple d'ancien gaulliste, connu du milieu politique brestois dans les années 90.

"Avec Canal+, on s'expose à des chausse-trappes"

Problème, à ce moment précis, Paul-Marie Coûteaux ne se rend pas compte qu'il conserve un micro à sa veste. Pénétrant dans sa voiture, il lâche alors à son chauffeur : "j'ai fait du bluff, encore. J'ai dit qu'on avait fait deux adhésions parmi un ancien gaulliste très connu à Brest dans les années 90. Et qu'il était tellement content qu'il avait même fait adhérer sa femme. Ça fait deux adhésions. […] J'ai raconté tout un baratin, mais me coupez pas parce qu'ils vont recouper auprès de vous ! Donc il faut dire la même chose !".

Interrogé par Le Figaro sur ce mensonge, le "recruteur du FN" a reconnu son coup de "bluff", mais préfère parler des méthodes de la chaîne cryptée. "On sait très bien qu'avec Canal +, on s'expose à des chausse-trappes, ils sont là pour ça, confie-t-il, c'est adjacent à la politique. On transforme la politique en cirque et cela va d'ailleurs très bien avec l'esprit du temps où l'on dissout la politique comme un sucre dans une mare", commente l'intéressé.

"Paul-Marie Coûteaux essaie d'en faire toujours plus"

Et de poursuivre : "en réalité, je rencontrais un couple d'adhérents du MPF (Mouvement pour la France de Philippe de Villiers) et je voulais les protéger. La liste de mon ami Alain Rousseau (tête de liste FN à Brest, ndlr) sera annoncée en janvier." On attendra donc pour vérifier.

Invitée à s'exprimer sur le sujet sur BFM TV lundi, Marine Le Pen a minimisé la scène : "Paul-Marie Coûteaux essaie d'en faire toujours plus. Il a fait des choses. Incontestablement. Il m'a fait connaître Renaud Camus (écrivain, ndlr), Florian Philippot (vice-président du FN), Philippe Martel. Il y a la pression des caméras, ça rend fou des fois. C'est un pêché véniel", a-t-elle déclaré.
 

Plus d'articles

Sur le même sujet