Le référendum sur le climat abandonné ? L'Elysée réfute et dit vouloir toujours modifier la Constitution

Le référendum sur le climat abandonné ? L'Elysée réfute et dit vouloir toujours modifier la Constitution

ENVIRONNEMENT - Ce dimanche, plusieurs sources gouvernementales et de la majorité indiquent au JDD que le chef de l'Etat souhaite renoncer à organiser un référendum sur la protection du climat. L'Elysée a démenti, et le Président assure qu'il souhaite toujours que les Français se prononcent d'ici la fin de son quinquennat.

Le référendum pour le climat aura-t-il lieu ? Dans le Journal du dimanche daté de ce 9 mai, un député LaREM et des sources gouvernementales émettent des doutes. Selon le parlementaire Pieyre-Alexandre Anglade, les conditions d'un référendum sur le projet inscrivant la protection du climat dans la Constitution "ne sont pas réunies". La faute au Sénat, qui "a fait le choix de vider de sa substance la proposition de la convention citoyenne pour le climat (CCC), et donc d’empêcher l’accord", estime le député.

Le projet de loi inspiré par la Convention citoyenne pour le climat grave à l'article 1er de la Loi fondamentale que la France "garantit la préservation de l'environnement et de la diversité biologique et lutte contre le dérèglement climatique". Or la majorité du Sénat - à droite - rejette le terme "garantit", qui donnerait selon elle à la préservation de l'environnement une forme de priorité sur les autres principes constitutionnels. Elle préfère : "La République préserve l'environnement ainsi que la diversité biologique et agit contre le dérèglement climatique".

Le JDD affirme également, citant des sources anonymes dans la majorité et à l'Elysée, que le président Emmanuel Macron a renoncé à organiser le référendum qu'il souhaitait sur cette révision constitutionnelle, qui ne serait possible que si le texte était adopté en termes identiques par l'Assemblée et par le Sénat. Ce que l'Elysée a réfuté ce dimanche matin. Le Château a assuré que la modification de l'article premier de la Constitution pour y intégrer la protection du climat n'était "en rien enterrée""Le référendum n'est pas enterré, la modification de l'article 1er de la Constitution n'est pas enterrée, la bataille n'est pas finie" , indique l'Elysée à LCI. "La cause écologique reste l'une des priorités du Président de la République. Elle est au coeur de son action politique, en France comme à l'international." 

Ce dimanche après-midi depuis Strasbourg, Emmanuel Macron a également assuré qu'il souhaitait tenir son engagement et organiser ce référendum d'ici la fin du quinquennat. Mais, rappelle-t-il, "comme vous le savez, il n’est possible d’aller au référendum que si un texte fait l’objet d’un accord entre l’Assemblée nationale et le Sénat"

De vives critiques chez les écologistes

Avant ces démentis, cette information avait fait réagir dans la classe politique, notamment chez les écologistes. Emmanuel Macron "faisait comme d’habitude une promesse qu'il ne pouvait pas tenir", a réagi sur franceinfo le secrétaire national d'EELV Julien Bayou. Candidat en tête de liste en Ile-de-France, il s'est adressé aux participants à la marche pour le climat organisée ce dimanche, pour leur assurer qu'EELV allait "traduire en acte" dans les régions les propositions de la convention citoyenne sur le climat.

Lire aussi

Dénonçant "un nouvel engagement sur l'écologie renié par Emmanuel Macron et LaREM, et sans doute l’un des plus importants", le député écologiste Matthieu Orphelin a jugé pour sa part que "le gouvernement manœuvrait pour que le processus n’aille pas au bout, refusant toutes concertations avec le Sénat". La sénatrice socialiste Marie-Pierre de la Gontrie a tweeté de son côté la Une du JDD en accusant Emmanuel Macron de "duplicité".

Quant à la droite, elle a accusé le Président de la tenir responsable de l'échec du référendum. "Macron nous accuse de blocage pour justifier l’annulation d’un référendum dont il ne voulait pas", a déclaré le patron des sénateurs LR Bruno Retailleau. 

La politique vous intéresse ? Découvrez la version podcast de l'Interview Politique d'Elizabeth Martichoux

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée :

Sur APPLE PODCACST

Sur DEEZER 

Sur SPOTIFY 

Chaque matin Elizabeth Martichoux reçoit des invités politiques de premiers plans pour les interroger sur des questions d’actualité.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alerte aux orages violents : 51 départements en vigilance, consultez les prévisions

REVIVEZ - Hongrie-France (1-1) : accrochés à la Puskas Arena, les Bleus se contentent du nul

Euro : Emmanuel Macron et Angela Merkel mettent en garde contre le variant Delta

EN DIRECT - Cédric Jubillar incarcéré : "Plus que jamais, je le crois innocent", affirme sa nouvelle compagne

Hongrie-France : chaleur étouffante, stade comble... les Bleus dans le chaudron de la Puskas Arena

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.