Le remaniement, c'est une question d'heures ?

Le remaniement, c'est une question d'heures ?

Politique
DirectLCI
CHAISES MUSICALES - Après la lourde défaite des socialistes aux municipales, François Hollande est pressé de toute part de changer son gouvernement. Ce dernier pourrait être remanié dès ce lundi.

La journée de tous les possibles. Au lendemain d'une sévère dérouillée au second tour des élections municipales, tous les regards sont tournés vers François Hollande. Nouvelle équipe gouvernementale, simple changement à la tête de Matignon... le chef de l'Etat pourrait trancher ce lundi. Jean-Marc Ayrault, lui, aurait déjà pris sa décision.

Dès dimanche soir, le Premier ministre aurait voulu démissionner. Mais "ses conseillers, à l’issue d’une longue discussion à Matignon, l’ont finalement dissuadé", précise Europe 1 qui a révélé l'information peu après une allocution vers 22h. Une intervention vertement critiquée sur les réseaux sociaux en raison de son timing – après les soirées électorales de TF1 et France 2... – mais aussi son côté "soporifique". Un remaniement ? "Le président de la République tirera les enseignements de ce scrutin", s'est contenté de commenter Jean-Marc Ayrault.

"La rencontre reportée à plus tard"

Réponse plausible ce lundi : le Premier ministre a en effet rendez-vous à l'Elysée à 13 heures. Un déjeuner au cours duquel il pourrait présenter sa démission à François Hollande, selon Le Parisien . "Il va présenter sa démission aujourd'hui, sans savoir si le président de la République va le renommer ou le virer", assure également Europe 1. Un tour de table que Manuel Valls devrait suivre attentivement. Le ministre de l'Intérieur, grand favori pour s'installer à Matignon si remaniement il y a, devait d'ailleurs prendre un petit-déjeuner avec Jean-Marc Ayrault ce lundi. Las, la rencontre a été "reportée à plus tard dans la journée", a appris l'AFP. A défaut d'un tête à tête avec le Premier ministre, Manuel Valls doit néanmoins rencontrer le chef de l'Etat à 10h. Officiellement, pour évoquer les résultats des municipales.

Les Français, eux, ne tergiversent guère. Selon un sondage BVA pour Le Parisien/Aujourd'hui en France, près des trois-quarts (74%) des Français ne souhaitent pas que Jean-Marc Ayrault reste Premier ministre. Parmi les favoris pour lui succéder, Manuel Valls arrive en tête (31%), loin devant Martine Aubry (17%) et Laurent Fabius (16%). Bertrand Delanoë (8%), Jean-Yves Le Drian (6%), Claude Bartolone (5%) et Michel Sapin (3%) ferment la marche.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter