VIDÉO - Le siège des Patriotes, le nouveau parti de Florian Philippot, hébergé par le forain Marcel Campion

Politique
COPAINS - Florian Philippot a inauguré lundi matin le local national de son nouveau parti, Les Patriotes, créé après son départ du FN. L'appartement, situé à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), appartient au "roi des forains" Marcel Campion, que l'ex-lieutenant de Marine Le Pen a soutenu à plusieurs reprises.

Florian Philippot élit domicile à Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis. L'ancien numéro 2 du FN n'a pas choisi au hasard le local national de son nouveau parti Les Patriotes, qu'il a inauguré ce lundi. En effet, cet appartement d'environ 100 mètres carrés, dont l'intéressé n'a pas pu donner le montant du loyer, appartient à un certain... Marcel Campion. 


Il s'agit bien sûr du célèbre "roi des forains", engagé depuis plusieurs mois dans un bras-de-fer avec la maire de Paris, Anne Hidalgo. Celle-ci a suspendu son lucratif marché de Noël des Champs-Elysées après un vote du Conseil de Paris, et souhaite faire de même avec l'exploitation de la grande roue de la place de la Concorde, remise en cause par la justice. "C'est un ami", a expliqué Florian Philippot. "Je soutiens le monde forain, je ne comprends pas l'acharnement de Mme Hidalgo... Pour le reste, Marcel Campion cherchait à louer, on a visité, on a pris", a-t-il ajouté, précisant être passé par une agence immobilière. 

Soutien aux forains

"Ce qui nous a motivés, c'est que le loyer est moins cher dès que l'on passe le périphérique", a également justifié Florian Philippot, qui s'est dit heureux de s'installer près des puces de Saint-Ouen, "lieu de savoir-faire et de patrimoine", pour y accueillir "la grande maison des patriotes" dans une ambiance "détendue, sympa et collaborative". Pour l'ancien lieutenant de Marine Le Pen, qui a quitté le FN à l'automne, "c'est une étape très importante pour Les Patriotes", mouvement qui revendique, selon lui, 6.000 adhérents. "Bien sûr, on va vite se sentir un peu à l'étroit ici", a-t-il concédé, "mais c'est une première étape". 


Florian Philippot avait auparavant manifesté à de nombreuses reprises son soutien aux forains, et en particulier à Marcel Campion, lorsque ce dernier avait appelé en septembre à "bloquer le pays"  pour défendre la profession. Il s'était notamment affiché lors de l'opération escargot à bord du camion d'un forain. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

FN : Florian Philippot claque la porte

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter