Législative partielle à Mayotte : barrages, tempête... les bureaux de vote ont ouvert sous tension

SCRUTIN - Le premier tour de la législative partielle à Mayotte a lieu ce dimanche, alors que des "barrages sauvages" étaient maintenus sur l'île sur fond de crise sociale et d'insécurité. La gendarmerie a procédé à l'ouverture d'un bureau de vote par la force, selon la chaîne locale Mayotte la 1ère. Pour ne rien arranger, une tempête perturbe le scrutin.

Un scrutin sous tension, dimanche à Mayotte. Une partie des habitants de l'île étaient appelés à départager Ramlati Ati (ex-LREM) et Elad Chakrina (LR) alors que la crise se poursuit sur ce territoire miné par des difficultés sociales et sécuritaires. 


Selon la chaîne locale Mayotte la 1ère, des "barrages sauvages" étaient toujours dressés sur l'île dimanche, après un mois d'une crise sociale aiguë qui paralyse ce territoire depuis un mois et entraîne notamment une pénurie de carburant. Ces 11 barrages dénombrés pourraient rendre les déplacements difficiles pour les électeurs qui souhaitent se rendre dans les bureaux de vote.

Un bureau de vote ouvert par les gendarmes

Selon la chaîne mahoraise, alors que les bureaux de vote ont ouvert à 8 heures du matin (6 heures à Paris), la gendarmerie a dû forcer l'ouverture de l'un d'eux, qui était cadenassé, dans un contexte de forte opposition des élus locaux à la tenue du scrutin. 


La plupart des élus et les organisateurs du mouvement de protestation avaient en effet demandé samedi le report du scrutin en raison des tensions, mais le préfet de Mayotte Frédéric Veau leur a opposé une fin de non-recevoir. "Mayotte, c'est la République, la République, c'est la démocratie, la démocratie, ce sont les citoyens qui s'expriment dans les urnes", a indiqué le représentant l'Etat, assurant que l'Etat prendrait "toutes les dispositions pour assurer le bon déroulement du scrutin". 


Autre difficulté pour les Mahorais : les très fortes intempéries qui frappent l'île ce dimanche en raison du passage de la tempête Eliakim. Dans ce contexte, une forte abstention était attendue dans la journée. Le taux de participation était de 12.7% à midi. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Elections législatives 2017

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter