Législatives à Paris : NKM hérite de la circonscription de François Fillon

Législatives à Paris : NKM hérite de la circonscription de François Fillon

Politique
DirectLCI
PISTON - Alors qu'elle avait annoncé vouloir se présenter dans le XIVe arrondissement aux législatives, NKM a été officiellement investie dans la 2e circonscription, jusqu'ici occupée par François Fillon. Un "parachutage" dénoncé par des élus du 7ème arrondissement.

Accompagner François Fillon à Las Vegas ne lui aura pas servi à rien. Nathalie Kosciusko-Morizet a été officiellement investie mardi dans la 2e circonscription de Paris, occupée depuis 2012 par le candidat de la droite. Une confirmation de l'information publiée par  Le Parisien ce même jour. La 2e circonscription de Paris regroupe les Ve, VIe et VIIe arrondissements, où la droite a la majorité. 


Si la patronne du groupe LR au Conseil de Paris avait initialement annoncé sa volonté de se présenter dans le XIVe arrondissement, où elle avait établi son fief en 2014, pour y affronter le député PS sortant Pascal Cherki, NKM a manifestement estimé qu’il serait finalement plus judicieux de migrer vers une circonscription imperdable . 


Mais ce tour de passe-passe ne plaît pas à tout le monde. Comme le rapporte Europe 1, des élus LR et UDI du 7e arrondissement de Paris, dont Rachida Dati est la maire, ont protesté ce mercredi contre ce "parachutage". "Elus du 7e arrondissement, nous tenons à marquer notre profond désaccord face au parachutage de NKM véritable 'fait du prince'", écrivent ces élus. 

Le capitaine abandonne son navire en premier

"Elle veut absolument être députée pour redevenir ministre. Soit. Mais qu’elle n’aille pas prétendre, après ça, qu’elle se bat pour la reconquête de Paris en 2020", confie à Libération un élu de la droite parisienne. 


Pour de nombreux maires, le changement de cap de NKM apparait comme un "sauve qui peut". "Quelle image donnons-nous de la politique ! NKM prétendait construire, dans la durée, un véritable ancrage (dans le XIVe arrondissement, ndlr). Voilà qu’elle abandonne le terrain. Si cette 11e circonscription reste à gauche, ce sera sa faute", s’insurge un conseiller de Paris auprès du quotidien. 

Dati prête à dégainer

Si François Fillon se positionnait officiellement en faveur de son ancienne adversaire à la primaire, les maires de deux des trois arrondissements concernés, Rachida Dati (VIIe) et Florence Berthout (Ve), auraient de quoi grincer des dents.  "Si vous la donnez à NKM, je vais me répandre partout dans la presse, vous allez voir !" aurait averti la première selon Le Parisien. 


Des menaces qui ne semblent impressionner personne chez les Républicains. "A ma connaissance, elle n’a pas fait acte officiellement de candidature …  Et puis ca va ! Elle ne va pas nous faire le même coup à chaque fois ! Retenez moi ou je fais un malheur", lâchait un élu de Paris. Si elle s'est installée à Paris depuis les municipales de 2014, NKM restait jusqu'ici députée de l'Essonne. 

En vidéo

NKM tacle ses anciens concurrents dans ses voeux

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter