Législatives : la parité chez les Républicains, ce ne sera pas pour cette année

Politique

OU SONT LES FEMMES - Alors que les partis politiques ont l’obligation de respecter la parité parmi les candidats qui se présentent aux élections législatives, les Républicains feront cette année l’impasse sur cette règle.

Le compte n’y est toujours pas… Samedi, le conseil national des Républicains s'est réuni à Paris afin d'entériner les investitures de 466 candidats (sur 577) aux élections législatives. Ainsi, 298 hommes et 168 femmes ont été désignés, malgré l’obligation légale de respecter la parité parmi les candidatures. 

François Fillon s'est néanmoins engagé samedi à promouvoir davantage de candidatures féminines à droite pour les élections législatives de juin. Même si le parti est loin du compte en termes de parité, on souligne chez les Républicains que le nombre de femmes investies est de "36% à ce stade, soit une hausse de 11 points par rapport aux législatives de 2012".

"En matière de parité, nous partons de loin", a concédé le candidat de la droite et du centre à la présidentielle, lors d'un discours. "Nous aurons du mal à parvenir à 50%. Mais ne donnons pas de nous une image vieillotte et misogyne. La parité n'est pas une contrainte. C'est une condition indispensable de l'unité nationale", a-t-il dit. Les travaux de la Commission nationale d'investiture n’étant pas prêts d'être terminés, François Fillon a assuré qu’il "veillerait à ce que dans les semaines qui viennent le nombre de femmes investies aux législatives soit en augmentation significative".

Au total, 111 circonscriptions attendent leur candidat : 78 sont dévolues à l'UDI, dans l'attente d'un accord avec le parti centriste âprement négocié, 25 sont réservées aux sortants sous réserve, notamment, d'un compromis sur le sort des "cumulards". Enfin, 53 circonscriptions, où le casse-tête de la distribution des rôles n'a pu être tranché, restent "en négociation".

En vidéo

JT WE - Officiellement investi, Fillon en opération séduction auprès des différents courants des Républicains

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter