Les anciens présidents ont-ils fait autant de confidences que François Hollande ?

DirectLCI
MISE AU POINT - C’est au moins le cinquième ouvrage en quelques mois où François Hollande fait des confidences. Est-ce le président le plus bavard de la cinquième République ? Comment les autres chefs de l’Etat géraient leurs rapports avec les journalistes ?

Déjà il y a une certitude, le système politique et médiatique a totalement changé avec les chaînes d'informations et les réseaux sociaux. Aujourd’hui, ce qu’on appelle le "off" n’existe plus. Toutes les confidences sortent car il y a tellement de supports qu’il faut bien nourrir la chronique quotidienne de la vie politique. Mais c’est évident que la personnalité des présidents compte beaucoup dans leur rapport à la presse. 

François Mitterrand et les journalistes : des discussions politiques

Si on prend par exemple le cas de François Mitterrand, il aimait aussi beaucoup discuter politique avec des journalistes. Il leur faisait même des confidences. Mais très peu de choses sortaient. L’existence de sa fille cachée Mazarine était connue au début de certains journalistes mais ils n’ont rien dit. Et lorsque des journalistes ont brisé des "off", cela leur a coûté cher. 


Franz Olivier Giesbert a par exemple sorti un livre en 1990 qui s’appelait Le Président. Il n’a pas plu à François Mitterrand et pendant un an il n’a plus adressé un mot au journaliste.

La méfiance de Jacques Chirac

Jacques Chirac lui se méfiait terriblement des journalistes, c’était un peu l’anti-Hollande. Il était sympathique avec les journalistes qui le suivaient. Mais il ne se confiait pas, il était très secret sur sa vie, ses goûts. Et puis surtout, il y avait sa fille Claude Chirac qui le protégeait des journalistes. Elle les connaissait par cœur et faisait écran.


Contrairement à François Hollande, Jacques Chirac a contrôlé ses confidences puisqu’il a publié ses mémoires après avoir quitté l’Elysée. 

Nicolas Sarkozy et François Hollande : deux présidents bavards

Enfin il y a le cas de Nicolas Sarkozy. Comme François Hollande, il aime beaucoup parler aux journalistes, les séduire ou les rudoyer. Mais quand il était président, jamais Nicolas Sarkozy n’a accepté de se confier à des journalistes comme François Hollande sans qu’il y ait un minimum de contrôle et de relecture. Et pour obtenir deux, voire trois rendez-vous, il fallait vraiment avoir beaucoup de chance.


François Hollande est donc le président le plus bavard de la Vème République avec les journalistes.  Comme disait un socialiste cet après-midi, "il aurait dû diriger un hebdomadaire politique". 

 VIDEO. "Un président ne devrait pas dire ça" : les extraits les plus marquants

En vidéo

JT 20H. "Un président ne devrait pas dire ça" : les extraits les plus marquants

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter