Les enseignants vaccinés contre le Covid-19 dès le mois de mars ?

Les enseignants vaccinés contre le Covid-19 dès le mois de mars ?

MESURES SANITAIRES - Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer plaide au sein du gouvernement pour que les enseignants soient vaccinés "au plus tard" au mois de mars. Sera-t-il entendu ?

Alors que le gouvernement est enferré dans la polémique sur sa stratégie vaccinale, l'heure est à l'accélération en France. Mais après les personnes âgées et vulnérables et les soignants de plus de 50 ans, qui sera le prochain public prioritaire ? Pour Jean-Michel Blanquer, les enseignants devront en tout cas en faire partie. 

Le ministre de l'Éducation nationale a plaidé, dimanche 3 janvier sur BFMTV, pour que ces derniers soient vaccinés avant le mois de mars, soit plus tôt que le calendrier qui avait été retenu initialement. "Les enseignants font partie des professionnels de premier rang, après les personnels soignants. Il y a d'abord les personnes âgées, les soignants, et puis il y a certaines catégories, dont les professeurs font partie", a-t-il jugé. 

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Les dernières infos sur la vaccination et le déconfinement

Le milieu scolaire sous surveillance

Alors que les lignes semblent bouger au sein de l'exécutif sur le rythme de vaccination, jugé trop lent par Emmanuel Macron, Jean-Michel Blanquer plaide pour ses troupes. "À l'intérieur du gouvernement, je travaille pour que ce délai s'accélère", a-t-il assuré, estimant, s'agissant des enseignants, que ce serait "souhaitable au mois de mars au plus tard". "Si on arrive à le faire avant, ce serait bien", a ajouté le ministre. 

Lire aussi

Si le ministre a défendu la stratégie de l'exécutif en matière de vaccination, cette prise de position ressemble bien à un coup de pression en interne, afin d'orienter les prochaines décisions. Le ministre, qui a également annoncé un renforcement des tests en milieu scolaire, veut anticiper le risque d'une reprise des contaminations dans ce cadre, au moment où les élèves français, contrairement à de nombreux voisins européens, font leur rentrée. 

Le milieu scolaire est particulièrement surveillé depuis la découverte d'une mutation du virus au Royaume-Uni, suspectée d'être plus contagieuse, en particulier chez les jeunes, comme l'a indiqué le patron de la DGS, Jérôme Salomon, ce week-end dans Le JDD. En France, en dehors des universités, la rentrée se déroule normalement, selon un protocole sanitaire renforcé. 

Les déclarations du ministre rebattent les cartes- Sophie Vénétitay, Snes-FSU

Dans son calendrier initial, le gouvernement prévoit d'organiser la vaccination en trois phases : une première pour les personnes âgées en Ehpad et les professionnels de ces établissements (1 million de personnes entre janvier et février), une seconde pour les personnes âgées de plus de 65 ans et les professionnels de santé de plus de 50 ans (14 millions de personnes à partir de mars), puis l'ensemble de la population à partir du printemps. Les enseignants, au même titre que d'autres professions particulièrement en contact avec le public, devaient être vaccinés au tout début de cette troisième phase. 

Après l'accélération de ce calendrier pour les soignants de plus de 50 ans, le scénario espéré par Jean-Michel Blanquer pour les enseignants constituerait un changement radical de paradigme dans la stratégie française de vaccination. "Lors d'une réunion sanitaire organisée dix jours avant les vacances, le ministère nous avait déjà indiqué que la vaccination pourrait être organisée en mars ou avril pour les enseignants, sans donner de précision", indique à LCI Sophie Vénétitay, secrétaire générale adjointe du Snes-FSU, syndicat du second degré. "Que les enseignants soient considérés comme prioritaires pour se faire vacciner, s'ils le souhaitent, après les soignants, nous semble une bonne chose. Mais les déclarations du ministre rebattent les cartes du calendrier et nécessitent que nous ayons une vision plus globale."

Une nouvelle réunion sanitaire est prévue jeudi après-midi au ministère de l'Éducation nationale, nous précise la responsable syndicale. L'occasion d'aborder le sujet de la vaccination en milieu scolaire et pourquoi pas, d'obtenir quelques éclaircissements.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Retour à l'école, fin des 10 km, ouverture des terrasses... les dates à connaître pour les prochaines semaines

"On sera à 600 morts par jour d'ici quelques semaines" : le cri d'alerte du Pr Jean-François Timsit

Rentrée scolaire, frontières, vaccination... de quoi parlera Jean Castex ce jeudi ?

EN DIRECT - Covid, déconfinement... Suivez notre édition spéciale avant la conférence de presse de Jean Castex

INFO TF1/LCI - Rentrée scolaire : ce que prévoit le protocole sanitaire à partir de lundi

Lire et commenter