Les Macron ont-ils rencontré Elie Hatem, ancienne figure d'’Action Française… et dans quel contexte ?

Les Macron ont-ils rencontré Elie Hatem, ancienne figure d'’Action Française… et dans quel contexte ?
Politique

A LA LOUPE - Le député LFI Alexis Corbière et l'Union des Etudiants Juifs de France se sont émus de voir le couple Macron poser à l'Elysée en compagnie de l'avocat franco-libanais controversé, Elie Hatem. Que faisait cet ancien membre du comité directeur de l'Action française au palais présidentiel ?

Elie Hatem pose fièrement aux côtés du Président de la République. En arrière-plan, les dorures du Palais de l'Elysée. Sur une autre photographie, le voilà serrant la main à Emmanuel Macron. On retrouve également l'avocat, tout sourire, tête à tête avec la Première dame. Ces clichés, postés sur les réseaux sociaux par l'avocat lui-même, ont suscité l'indignation. Il faut dire que l'on est davantage habitué à le voir poser avec l'ancien président du Front National qu'avec le président de la République.

L'Union des Etudiants Juifs de France a été la première à lancer les hostilités : "Comment est-ce possible Emmanuel Macron qu'Elie Hatem, ancien membre de l'Action Française, fervent défenseur de Charles Maurras et complotiste d'extrême droite puisse être reçu à l'Elysee avec les honneurs ?", s'indigne-t-elle. La présidente de l'UEJF, qui a repéré la publication mardi soir et pris des captures d'écran avant qu'elle ne soit effacée, nous explique avoir voulu alerter l'opinion. "Avec la montée de l'antisémitisme que l'on observe ces derniers mois, il faut toujours se montrer vigilant face à ce type d'individus", indique Noémie Madar. En février dernier, ces étudiants avaient réussi, par leur mobilisation, à rompre le contrat qui liait M. Hatem et l'université Paris 13.

Les photos ont rapidement fait le tour des réseaux, faisant enfler peu à peu la polémique. Elles ont, entre autres, été relayées par le député de Seine-Saint-Denis Alexis Corbière. "Dirigeant de l'Action Française il y a encore quelques mois, nostalgique de Pétain et de la collaboration, adepte de Charles Maurras et de son 'antisémitisme d'Etat', Elie Hatem a été reçu par Emmanuel et Brigitte Macron, qui l'a manifestement trouvé sympathique. C'est inacceptable", tacle l'élu de la France Insoumise.

Mais que faisait donc cet avocat controversé à l'Elysée ? Ces clichés datent de plusieurs semaines et ont été prises "en marge d'une remise de décoration collective", nous répond la communication de la Présidence. "M. Macron ne l'a pas invité à l'Elysée, M. Hatem faisait partie de la liste de personnes que le récipiendaire souhaitait voir venir". Toute personne recevant une décoration, comme la légion d'honneur, a en effet le droit de choisir ceux qui assisteront à ses côtés à la cérémonie.

L'Elysée vérifie si les invités ne posent pas de problème de sécurité mais ne s'immisce pas au-delà dans ce choix. "Elie Hatem faisait partie des plus de 200 personnes présentes ce jour-là. A la fin de la cérémonie, ils sont nombreux à vouloir serrer la main au Président, à prendre un selfie", justifie la présidence.

"On sait l'engagement de l'Elysée dans la lutte contre l'antisémitisme, a réagi Noémie Madar après ces explications, mais nous devons rester vigilants."

De son côté, Elie Hatem nous avoue avoir été surpris : "Je ne pensais pas que cela ferait un tel tollé". L'avocat, actuellement en charge de l'"affaire Rifaat Al Assad" - du nom de l'oncle du président syrien - qui s'est ouverte ce lundi à Paris, profite d'une pause pour nous exposer les faits.

 Ce 11 décembre, le quai d'Orsay recevait le groupe international de soutien au Liban pour une réunion de travail. "Mon nom circule au Liban pour faire partie du futur gouvernement, avance-t-il, c'est à ce titre-là que j'ai voulu saluer les efforts de la France en vue d'une sortie de crise". Sur Facebook, il décide d'accompagner son commentaire de "photographies personnelles" prises lors d'une réception de remise de la légion d'honneur "d'un ami". Une simple illustration selon lui.

Devant les nombreuses réactions et malgré son "incompréhension", Elie Hatem a choisi de supprimer sa publication - "c'était infernal". Le commentaire, sans photos, est toutefois toujours visible sur Twitter. "Emmanuel Macron a redonné à la France sa place dans les relations internationales, il s'appuie sur un véritable équilibre entre l'Est et l'Ouest, entre la Russie et les Etats-Unis, estime l'avocat. Je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas le féliciter, même si on a des visions, des philosophies différentes."

Si jusqu'à aujourdhui, il confirme qu'il n'a jamais rencontré le président dans un cadre officiel ou politique, il ne cache pas ses ambitions de voir les choses évoluer et espère un jour remettre les pieds à l'Elysée, avec cette fois un portefeuille ministériel libanais...

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Voici la liste des 54 départements désormais sous couvre-feu

Passage à l'heure d'hiver : est-ce vraiment la dernière fois ?

Covid-19 : une deuxième vague "pire que la première" ?

Jeune fille tondue à Besançon : condamnée à un an de prison, la famille a été expulsée ce samedi matin

EN DIRECT - Covid-19 : 45.422 contaminations, nouveau record quotidien

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent