Les opposants de Mélenchon boivent du petit lait après sa reculade face à Emmanuel Macron

RETOUR DE BÂTONS - En croisant Emmanuel Macron vendredi soir sur le Vieux-Port de Marseille, Jean-Luc Mélenchon s'est retrouvé au centre d'une séquence qui ne lui a pas été des plus favorables. Et que ses adversaires politiques n'ont pas manqué de relever.

N'y voyez pas ni dérobade, ni intention de ne pas assumer les propos tenus la veille. Si samedi, à l'occasion d'une rencontre inopinée dans les rues de Marseille, Jean-Luc Mélenchon n'a pas redit à Emmanuel Macron à quel point il le trouvait "xénophobe" et "contre-humaniste", c'est "parce qu'il faut bien [qu'il] retienne votre attention [celle des medias, ndlr]" mais aussi par courtoisie : "Je ne vais pas à 0h30 dans un bar m'engueuler avec le président de la République. (...) Il le sait que je suis son opposant...", a expliqué le leader de La France Insoumise samedi durant la marche pour le climat.  

Sauf que le rétropédalage du député de la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône et les explications alambiquées n'ont pas convaincu ceux qui n'avaient pas envie d'y croire. A commencer par les membres du gouvernement.

A droite, on s'interroge plutôt sur le caractère impromptu de cette rencontre... et une bonne entente inattendue.  

Selon l'Elysée, ce bain de foule nocturne était spontané. Ce n'est qu'après 45 minutes de déambulation qu'Emmanuel Macron est informé de la présence de Jean-Luc Mélenchon sur une terrasse quelques mètres plus loin. C'est à ce moment que le président de la République a souhaité rencontrer l'élu local. Ses équipes se sont chargées de le conduire en direction du leader de LFI qui dînait. Une autre version voudrait que ce soit Mélenchon qui aurait été demandé à son staff de le mettre en relation avec le président de la République.... Balle au centre. 

Du côté du Rassemblement national, on se délecte surtout de la réponse faite par Emmanuel Macron au moment de désigner son "ennemi". Et, dans l'esprit du président, cela ne fait "aucun doute" : son adversaire, c'est le Rassemblement national (ex-Front national).

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Jean-Luc Mélenchon, l'"insoumis"

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter